La phrase

"Extirper le sionisme de Palestine" (Al Faraby)


mercredi 31 mai 2017

Zefzafi, le révolté devenu "icône" du Rif marocain

Nasser Zefzafi, lors d'une manifestation à Al-Hoceima, au Maroc, le 6 mai 2017 (afp)

Ce qui frappe d'abord, c'est son débit: quand Nasser Zefzafi, l'insurgé du Rif, prend la parole, il ne la lâche plus. C'est un flot ininterrompu, un torrent d'accusations contre l'Etat "corrompu" au Maroc ou "l'arbitraire du makhzen" (pouvoir).
L'homme s'est imposé en sept mois comme le visage de la contestation populaire dans le Rif, un "personnage étonnant et détonnant" devenu une "icône" dans sa région natale, selon l'hebdomadaire Telquel.
Plusieurs milliers de personnes ont manifesté mardi soir à Al-Hoceïma, dans le nord du Maroc, pour réclamer la libération de ce chômeur de 39 ans, arrêté lundi par la police pour "atteinte à la sécurité intérieure".
Ce qui frappe d'abord, c'est son débit: quand Nasser Zefzafi, l'insurgé du Rif, prend la parole, il ne la lâche plus. C'est un flot ininterrompu, un torrent d'accusations contre l'Etat "corrompu" au Maroc ou "l'arbitraire du makhzen" (pouvoir).
L'homme s'est imposé en sept mois comme le visage de la contestation populaire dans le Rif, un "personnage étonnant et détonnant" devenu une "icône" dans sa région natale, selon l'hebdomadaire Telquel.
Plusieurs milliers de personnes ont manifesté mardi soir à Al-Hoceïma, dans le nord du Maroc, pour réclamer la libération de ce chômeur de 39 ans, arrêté lundi par la police pour "atteinte à la sécurité intérieure".
Fin octobre 2016, quand la mort atroce à Al-Hoceïma (nord) d'un vendeur de poisson, broyé accidentellement dans une benne à ordures, choque le pays, "je n'étais qu'un simple militant sur les réseaux sociaux", racontait Zefzafi début mai dans une interview à l'AFP.
Mâchoire carrée, cheveux ras et tête de rugbyman, cet ex-videur et gérant d'une boutique de téléphone portable qui a mis la clé sous la porte, vit alors chez ses parents, dans un quartier populaire d'Al-Hoceïma.
"Ca a été comme un déclic pour moi. J'étais militant virtuel sur le net, j'ai décidé d'aller manifester dans les rues", expliquait-il.
Entouré d'une poignée de fidèles, Zefzafi recevait dans le modeste salon familial, devant une petite bibliothèque d'ouvrages surtout religieux, où trônent les portraits d'Abdelkrim el-Khattabi, vainqueur du colonisateur espagnol et fondateur de l'éphémère république du Rif.
Zefzafi a tenu ici beaucoup de ses "conférences de presse" quasi-quotidiennes, de longues tirades en tarifit (berbère rifain) diffusées en direct sur les réseaux sociaux.
Il avait également l'habitude de rencontrer les quelques journalistes de passage à l'étage d'un fast-food voisin fréquenté par les ados du quartier, dans une ville de 56.000 habitants où à peu près tout le monde se connaît.
Mais pour comprendre le phénomène Zefzafi, il faut surtout l'avoir vu haranguer la foule, lors des manifestations du "hirak" (la mouvance, comme il a baptisé son mouvement).
Quand juché sur le toit d'une voiture, il faisait "jurer devant Dieu fidélité au Rif" à des centaines, voire des milliers de jeunes hommes main levée, reprenant d'une seule voix des slogans enflammés. Ou comment, dans ses diatribes contre le "makhzen", il se faisait le charismatique porte-drapeau de la colère populaire.
Dans ses discours en forme de réquisitoire, tout le monde en prend pour son grade: l'Etat, l'administration locale, les élus, les partis, la société civile... Même le roi, "comptable du bien-être de ses concitoyens", n'est pas épargné.
"Nous posons une simple question, essentielle: pourquoi l'Etat laisse le Rif enclavé et sous-développé", tentait de résumer Zefzafi, dans son entretien à l'AFP.
Très populaire dans sa ville parmi les jeunes - qui le saluent ou l'alpaguent à tous les coins de rue-, il est cependant "loin de faire l'unanimité, et est très critiqué par l'élite locale pour ses outrances", estime un militant associatif.
On lui reproche ses surenchères, ses insultes ou son refus du dialogue. On l'accuse d'avoir fait le vide autour de lui, de ne tolérer quiconque pourrait lui faire de l'ombre, excommuniant à coup de mises à l'index les "traîtres" supposés au "hirak".
Ses citations répétées du Coran, son discours identitaire teinté de conservatisme interrogent, quand il s'en prend par exemple, au détour d'une salve contre des projets touristiques, aux "étrangers qui amèneront la prostitution et l'alcool".
Un média pro-pouvoir fustige un discours "populiste", plein de "violence verbale", et dresse un "portrait psychologique" bien peu amène: "rigide, belliqueux, à la tendance paranoïaque, en manque de célébrité, et emporté par l'ivresse de son moi...".
Pour Zefzafi, "il s'agit de s'opposer pour exister", analyse Telquel.
"La question fondamentale est la suivante", s'interrogeait mercredi le site d'info Medias24: "comment un individu n'ayant pas de formation politique, avec un discours si peu structuré et parfois incohérent, manifestement impulsif, peut-il mobiliser autant de personnes?"
Les militants soulignent le caractère "pacifique" du "hirak", un leitmotiv de Zefzafi jusqu'aux dernières heures ayant précédé son arrestation. Des associations de défense des droits de l'Homme rappellent de leur côté le caractère "légitime" de ses revendications.
Zefzafi aujourd'hui en prison, la question est autre maintenant: le "hirak" survivra-t-il à l'arrestation de son héros?

L'occupation israélienne, principal responsable des besoins humanitaires palestiniens selon l'ONU

Une vue partielle de bâtiments dans la colonie de Shilo, en Cisjordanie occupée, le 31 mars 2017 (afp)

Les "politiques" et les "pratiques" d'occupation appliquées depuis 50 ans par Israël aux Territoires palestiniens sont la principale raison des besoins humanitaires de leurs habitants, affirme l'ONU dans un rapport rendu public mercredi.
"L'origine de la crise dans les Territoires palestiniens occupés se trouve dans le manque de protection pour les civils palestiniens", estime David Carden, qui dirige l'Ocha, le bureau des Affaires humanitaires des Nations unies, dans les Territoires palestiniens.
Et ce, "face à la violence, au déplacement, aux restrictions d'accès à des services et des revenus et à d'autres violations des droits, dont l'impact est disproportionné pour les plus vulnérables, notamment les enfants", poursuit-il, à l'occasion du 50ème anniversaire de l'occupation israélienne des Territoires palestiniens.
Ainsi, en Cisjordanie en 2016, le nombre de Palestiniens déplacés à cause de la démolition de leur maison par Israël a atteint un "record depuis 2009" avec "1.601 personnes déplacées dont 759 enfants".
La même année, les autorités israéliennes ont détruit ou saisi 300 structures fournies grâce à des aides humanitaires. "Cela représente plus de 730.000 dollars", indique le rapport.
Par ailleurs, dans ce territoire coincé entre la Jordanie et Israël et quadrillé par l'armée israélienne, l'Ocha a dénombré en décembre 2016 "572 obstacles à la circulation et au mouvement" des Palestiniens, sans compter "les 110 obstacles déployés dans la seule zone contrôlée par Israël dans la ville d'Hébron", poudrière du sud de la Cisjordanie.
La crise humanitaire touche également la bande de Gaza, où le taux de chômage est l'un des plus élevés au monde notamment en raison du blocus israélien imposé depuis plus de 10 ans à l'enclave côtière.
En 2016, en raison de ce blocus, "l'entrée et la sortie de personnels humanitaires à Gaza ont été compliquées par Israël avec 31% des demandes d'entrée ou de sortie refusées", affirme l'Ocha.
Des restrictions imposées par le Hamas, qui contrôle la bande de Gaza, "entravent également les opérations humanitaires".
En outre, l'isolement de Gaza est accentué, dénonce l'Ocha, par la fermeture de la frontière égyptienne. Le terminal de Rafah n'a été ouvert que "44 jours en 2016".
Enfin, ajoute l'Ocha, la rivalité entre l'Autorité palestinienne au pouvoir en Cisjordanie et le Hamas à Gaza, est un autre facteur majeur du renforcement de la crise.
Depuis 1967, l'armée israélienne occupe l'ensemble des Territoires palestiniens. Elle s'est retirée en 2005 de la bande de Gaza, mais y impose désormais un blocus et y mène régulièrement des bombardements et des guerres.

Maroc: la contestation populaire se poursuit dans le Rif

 Les manifestants sont de nouveau descendus dans les rues d'Al Hoceïma, le 30 mai 2017 (afp)

La mobilisation ne faiblit pas dans le nord du Maroc: trois jours après l'arrestation du leader de la contestation Nasser Zefzafi, des milliers de manifestants ont défié les autorités dans la nuit de mardi à mercredi à Al-Hoceïma pour demander sa libération.
Aux cris de "Nous sommes tous Zefzafi", "Dignité pour le Rif", "Etat corrompu"... les protestataires ont une nouvelle fois envahi les rues proches du centre-ville après la rupture du jeûne du ramadan, a-t-on constaté.
Ils étaient plus nombreux que la veille à descendre dans le quartier Sidi Abed, où les forces anti-émeute, casquées et prêtes à intervenir, avaient pris position en grand nombre.
Après un face-à-face tendu, les policiers se sont finalement retirés du quartier, tandis que les manifestants répétaient en boucle "pacifique", affirmant ainsi leur volonté d'éviter tout incident.
Les contestataires, dont des femmes et des enfants, brandissaient par centaines les portraits noir et blanc photocopiés du leader du "hirak" (la mouvance, nom du mouvement qui anime la contestation depuis six mois).
"Libérez les prisonniers, ou mettez nous tous en prison!", était-il inscrit sur une banderole, parmi les drapeaux amazigh brandis au vent.
"Je suis fier de mon fils, il a agi en homme", a déclaré à la presse la mère de Zefzafi, présente sur les lieux au côté de son père, en pleurs. "Il n'a rien fait d'autre que de manifester pacifiquement pour des revendications légitimes", a-t-elle commenté.
Le père de Mohcine Fikri, vendeur de poisson tué accidentellement dans une benne à ordures fin octobre, dont la mort avait été le déclencheur de la révolte, était lui aussi sur place. Il a appelé les manifestants "à poursuivre leur mouvement pacifique".
Comme ils le font désormais à chacun de leurs rassemblements, les manifestants, main levée, ont de nouveau juré d'une seule voix "fidélité au Rif". Menottés et cagoulés, trois d'entre eux ont mimé une scène d'arrestation et de torture.
La manifestation s'est dispersée peu avant minuit sans incident.
Selon des images diffusées sur les réseaux sociaux, des manifestations d'importance ont eu lieu également dans d'autres localités de la province, à Imzouren et Beni Bouyaach.
A Rabat, un sit-in d'environ 200 personnes devant le Parlement a été violemment dispersé par les policiers, qui ont chargé au moment même où il commençait. Même scénario à Casablanca, à proximité de la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ), où Zefzafi a été transféré.
Leader de la contestation populaire qui secoue depuis octobre la région du Rif, Nasser Zefzafi a été interpellé lundi matin par la police pour "atteinte à la sécurité intérieure".
Depuis la diffusion vendredi d'un mandat d'arrêt le visant, Al-Hoceïma, une ville de 56.000 habitants, est en ébullition. Des heurts nocturnes ont opposé manifestants et policiers pendant le week-end, et 3.000 personnes s'étaient rassemblées lundi soir sans incident.
Des manifestations ont été signalées ailleurs dans la province, avec parfois l'intervention musclée des forces de l'ordre selon les réseaux sociaux, mais il est pour l'heure difficile d'en cerner l'exacte ampleur.
Les médias publics font pour le moment une couverture minimale de ces évènements, tandis que "faux leaks et images tendancieuses" -notamment des clichés privés de Zefzafi- se multiplient sur internet, relevait mardi le site d'info en ligne Le Desk.
La classe politique reste également très discrète. Les antennes provinciales à Al-Hoceïma de trois partis, dont le PJD islamiste, ont cependant publié un communiqué commun s'alarmant d'une "situation grave" et désapprouvant "l'approche sécuritaire de l'Etat.
La police a procédé depuis vendredi à une quarantaine d'arrestations, visant essentiellement le noyau dur du "hirak", selon un dernier décompte officiel.
Vingt-cinq d'entre elles ont été déférées devant le parquet. Leur procès s'est ouvert mardi mais a été reporté au 6 juin, à la demande de leurs avocats qui se sont par ailleurs inquiétés de "mauvais traitements" pendant leur détention.
Selon la presse marocaine, "la salle du tribunal s'est rapidement transformée en tribune pour défendre l'action et les revendications économiques et sociales du hirak, et condamner l’importante présence sécuritaire à Al-Hoceïma et dans ses environs".
Sept suspects ont été remis en liberté provisoire en attendant leur procès. Sept autres ont été libérés sans qu'aucune charge ne soit retenue contre eux.

1967, les six jours qui ont changé la face du Proche-Orient

Des chasseurs israéliens volant au dessus du Sinaï, à la frontière israélo-égyptienne, le 5 juin 1967 (afp)

La guerre israélo-arabe de juin 1967, dite "guerre des Six Jours", a changé radicalement la carte du Proche-Orient et marqué un tournant dans l'histoire de cette région.
Entre les 5 et 10 juin, Israël envahit le Sinaï égyptien, la Cisjordanie, la bande de Gaza, Jérusalem-Est et le plateau syrien du Golan au cours d'un conflit éclair dont les conséquences perdurent 50 ans après.
Si Israël s'est depuis retiré du Sinaï, le Golan et Jérusalem-Est ont été annexés et la Cisjordanie est toujours occupée. Israël s'est également retiré de la bande de Gaza mais maintient l'enclave palestinienne sous blocus.
Plusieurs semaines de tension ont précédé le conflit. En mai, l'Egypte de Gamal Abdel Nasser a notamment exigé et obtenu le départ des Casques bleus du Sinaï, puis fermé le détroit de Tiran aux navires israéliens, entraînant le blocus du golfe d'Aqaba.
Le lundi 5 juin 1967, à l'aube, la chasse israélienne pilonne les bases aériennes égyptiennes. Les blindés israéliens se mettent en mouvement vers le front égyptien. Les pays arabes se déclarent en guerre contre Israël. Jérusalem est sous le feu des mortiers.
Dans la soirée, le gouvernement israélien annonce avoir mis hors de combat l'aviation égyptienne, clouée au sol.
Le 6 juin, l'armée israélienne s'empare de Gaza, alors sous administration égyptienne. Les troupes israéliennes pénètrent dans le secteur arabe de Jérusalem.
Après un long tête à tête américano-soviétique, le Conseil de sécurité de l'ONU adopte à l'unanimité une résolution demandant un cessez-le-feu immédiat.
Le 7 juin, une grande bataille des blindés éclate au coeur du Sinaï, tandis que l'armée israélienne occupe la rive orientale du canal de Suez. La marine s'empare de Charm el-Cheikh et dégage le golfe d'Aqaba.
"Le gros de l'armée égyptienne s'enfuit en désordre et nous avons occupé la plus grande partie du Sinaï", déclare le commandant en chef de l'armée israélienne, le général Itzhak Rabin, lors d'une conférence de presse à Tel-Aviv.
Les quartiers juifs de Jérusalem sont bombardés.
Les forces israéliennes entrent dans la Vieille Ville de Jérusalem et le Premier ministre israélien Levi Eshkol se rend au mur des Lamentations.
L'armée israélienne occupe la plus grande partie de la rive occidentale du Jourdain. La Jordanie accepte le cessez-le-feu.
"Nous avons atteint les objectifs politique et de sécurité", déclare le ministre de la Défense, le général Moshé Dayan.
Le 8 juin, les Israéliens atteignent le canal de Suez, la bataille du Sinaï est finie. Mais ce n'est que dans la nuit que la radio du Caire annonce l'acceptation par l'Egypte du cessez-le-feu demandé par le Conseil de sécurité et annoncé plus tôt par des médias étrangers.
La Maison Blanche fait savoir que le téléphone rouge qui relie directement la présidence des Etats-Unis au Kremlin a été utilisé plusieurs fois pendant la crise.
Des tirs d'artillerie ont lieu à la frontière israélo-syrienne.
Le 9 juin, coup de théâtre au Caire: le président Nasser annonce sa démission dans une allocution télévisée. Le monde arabe est consterné. Dans les rues du Caire, la foule demande à Nasser de rester. Il revient sur sa décision.
A la frontière israélo-syrienne, de violents combats se déroulent avec blindés, artillerie et infanterie. Les Israéliens pénètrent dans le Golan, s'emparant de la plupart des crêtes qui dominent le territoire israélien.
Le 10 juin, Nasser annonce qu'il reste président "conformément à la volonté populaire".
Sur le front syro-israélien, la lutte fait rage. Tout l'arsenal militaire israélien est mobilisé pour anéantir les positions fortifiées syriennes. Après la chute de Qouneitra, la Syrie s'incline et cesse le combat.
En six jours, Israël a brisé le mythe nassérien, vaincu trois armées arabes qui menaçaient son existence et fixé lui-même ses frontières sur le canal de Suez, le Jourdain et le Golan. Le monde arabe est sous le choc.

Un petit coup de déprime à lire avec optimisme sinon leur honte va nous retomber dessus


Par Hedy Belhassine

La tournée orientale de Donald Trump va modifier la face du monde arabe. Sauf improbable impeachment, la nouvelle doctrine américaine aura des conséquences d'une ampleur majeure car le discours de Riyad devant un parterre de chefs d’État et de gouvernement musulmans sera la feuille de route de l'administration US pour les prochaines années. Il convient donc de s'y attarder en se souvenant que celui d'Obama au Caire en juin 2009 avait été un encouragement clair aux soulèvements des « printemps » qui suivirent.

Oh my God & good business ! Un Donald ça ose tout, c'est même à ça qu'on le reconnaît. Pour sa première sortie internationale, il a fait fort : Arabie, Israël, le Vatican. Évidement, on est tenté d'ironiser sur la tournée spirituelle du barnum en levant les yeux au ciel. Le sentiment religieux était magistralement incarné par Trump le père flanqué de ses deux émouvantes apôtresses en cheveux en Arabie, en pleurs à Jérusalem, en noir au Vatican, Trump a réduit l'équation complexe de l'Orient à quelques idées simples et simplistes à la façon des mercantis de Brooklyn : on provoque, on menace, puis on transige en feignant d'être magnanime. Il y a encore quelques semaines les pourparlers entre Washington et Riyad piétinaient ?

Alors la Maison Blanche a mis la pression en refoulant quelques musulmans de nationalités subitement interdites. Stupeur et consternation des Saoudiens ! Et si demain l'Arabie étaient mise au ban ? Et si l'Amérique dénonçait les massacres au Yémen, le financement de Daech et Al Qaïda, les atteintes aux droits fondamentaux de l'être humain ? Et si elle abandonnait son protectorat militaire et pétrolier ? Si elle privait le royaume de Mc Do, KFC et Coca Cola ? Après avoir rapidement réfléchi, les Saoudiens ont convenu qu'ils n'avaient pas le choix. Face à un maboul imprévisible, il fallait faire le dos rond. Les négociations ont été menées par Monsieur gendre, juif pratiquant et sioniste fervent. En face, les plénipotentiaires du roi n'ont eu d'autres choix que d'avaler toutes les couleuvres en se remémorant l'un des slogans de la campagne présidentielle: « les Saoudiens paieront » quand le roi Salman s'était ouvertement et pécuniairement engagé en faveur d'Hilary Clinton.

The Big Deal Sans barguigner les Saoudiens ont accepté de payer une addition salée de 380 milliards ! Ce montant est fabuleux. C'est pour l'Arabie, l'équivalent de quatre années de revenus pétroliers. Le roi n'a pas eu d'autre choix que d'accepter cette razzia. C'était ça ou la disparition de la dynastie des trancheurs de cous. Conciliante, l'Amérique pourtant, fera semblant d'oublier que 15 des 19 assassins de 3 000 New-Yorkais du World Trade Center étaient des sujets saoudiens ; pour un temps la Justice Against Sponsors of Terrorism Act (Jasta) regardera ailleurs. Ce répit est le prix du sang. La transaction va créer des milliers et des milliers d'emplois en Amérique ; elle va aussi provoquer des années d'austérité budgétaire chez les Saoudiens qui seront contraints de brader la privatisation de l'Aramco, première entreprise mondiale valorisée à plus de 3 000 milliards de dollars. D'autre big deals en perspective... La seule concession en trompe l'oeil de Washington est l'Iran. Qu'à cela ne tienne, les États Unis ont promis de reprendre leur propagande iranophobe (tout en maintenant leurs liens discrets). La stigmatisation de l'Iran présente entre autres avantages de justifier la commande d'une première tranche de 110 milliards de dollars d'armement par l'Arabie (montant record jamais égalé dans le monde) et d'éviter une trêve entre sunnites et chiites qui affaiblirait Israël. Le pouvoir de Téhéran qui venait d'être reconduit très démocratiquement ne s'y est pas trompé ; assimilant la tactique de Trump en Arabie à celle d'un représentant de commerce il a modérément protesté critiquant la vache à lait saoudienne qui se laisse traire avant d'être égorgée.

Ya salam ! Salman Melania et Yvenka ? Le voyage à Riyad avait été mitonné aux petits oignons par de grands chefs de la communication planétaire. Arrivé flanqué de son épouse et de sa fille, toutes deux superbement enrobées et crinières déployées, Trump a été accueilli par le roi et sa cour au grand complet. L'image resplendissante de Melania et de Yvenka toisant le roi des obscurantistes a fait le tour du web immédiatement. Les Saoudiens qui sont les plus branchés de la planète se sont déchainés sur les réseaux sociaux. On raconte même que dans les casernes, des soldats lubriques ont affiché au mur le journal du jour avec la photo incroyablement libertine de ces deux femmes impudiques, exhibant fièrement leur visage, leurs chevilles et leurs mains totalement dénudés ! À la vue de ces images, les wahhabites ont compris que leur roi faisait allégeance au suzerain américain. Après un banquet et quelques simagrées folkloriques avec son vassal, Trump a convoqué les 5 émirs des pétromonarchies du Golf pour leur faire la leçon. Puis il a adressé un message à la cinquantaine de chefs d’État et de gouvernement accourus la veille avec empressement. Dans les sommets diplomatiques de ce genre, il est d'usage que chacun prenne la parole à tour de rôle, mais à Riyad, fait sans précédent, le Président seul et unique orateur a harangué un parterre muet de représentants de pays soumis. Venu délivrer son message universel aux musulmans sunnites, Trump s'est comporté en Pape de toutes les religions.

Le discours urbi et orbi L'audition ou la lecture de la transcription de cette allocution de 58 minutes a plongé les diplomates de toutes les chancelleries dans une profonde perplexité. Comment analyser ce galimatias de phrases à la syntaxe approximative, pauvre en vocabulaire, riche en formules creuses. Comment trier l'important du superficiel ? Les dirigeants musulmans assis dans la gigantesque et luxueuse salle de conférence ont écouté sagement, la mine perplexe ou consternée. Ils ont applaudi modérément.

Aucun d'entre eux ne s'est levé pour crier « je vous aime ! » comme jadis un étudiant du Caire à Obama. Après avoir débité une introduction d'autosatisfaction – à l'adresse du public américain - vantant les milliards de commandes engrangés, le President Trump s'est adressé aux musulmans sur un registre simpliste et redondant autour de deux mots : Dieu et terroristes. Florilèges : « C'est un combat entre Dieu et le Diable, entre la paix et le terrorisme... L'Amérique ne peut pas choisir à votre place.... Chassez les terroristes, chassez les hors de votre terre sacrée...Chaque pays de cette région a l'absolu devoir de s'assurer qu'il n'y a aucun sanctuaire pour les terroristes sur son sol... Si vous choisissez le chemin de la terreur, votre vie sera vide, votre vie sera courte et vous perdrez votre âme » La menace était enveloppée dans un flot de compliments adressés aux uns et aux autres pour leurs efforts dans la lutte contre le terrorisme. Comble de la duplicité au pays des hypocrites, il a félicité l'Arabie « qui a pris des mesures fortes contre les Houthis au Yémen » (28 mois de bombardements quotidiens, des dizaines de milliers de victimes civiles, une économie ravagée, un peuple affamé décimé par les épidémies ...) Trump a aussi annoncé la création en Arabie d'un Centre Mondial de la lutte contre l'idéologie extrémiste. C'est l'union des assassins pour la protection de leurs victimes. Il fallait oser !

La diplomatie money cash Trump est inculte, vulgaire et grossier mais c'est une businessman de métier qui vient de réussir la plus belle transaction commerciale de tous les temps. La diplomatie d'affaires a pris le pas sur la diplomatie d'influence salafiste. C'est une option décalée appelée à remporter d'autres succès au Moyen-Orient si les formes sont respectées et que les perdants ne sont pas humiliés. Après avoir encaissé le chèque des Saoud, Trump a inauguré la liaison aérienne Riyad-Tel Aviv où il s'est posé avant d'aller se lamenter en famille devant le mur de Jérusalem. Oh my God ! Sa cote de popularité a bondi aux Etats-Unis alors que les dents de tous les intégristes musulmans grinçaient. Il a rencontré abondamment les Israéliens et pour faire bonne mesure, il est aussi allé voir les Palestiniens à Bethléem ville emmurée.

Aux colonisés dans leur propre pays, il a sentencieusement déclaré « faire la paix ne sera pas facile... mais avec de la détermination et de la conviction les Israéliens et les Palestiniens peuvent conclure un accord » Publiquement il n'a pas eu un mot pour les milliers de prisonniers palestiniens en grève de la faim depuis le 17 avril pour obtenir des conditions de détention décentes. Mais selon Le Monde, journal très informé, son influence aurait été déterminante pour faire fléchir les Israéliens contraints d'entamer des négociations avec Marouane Barghouti quelques heures après le départ du Président Américain. Piquer les sous aux Saoudiens, défendre les prisonniers palestiniens, décidément, le bilan de la tournée Trump n'est pas si détestable !

Déménager ou non l'ambassade américaine en Israël: Trump face à l'échéance

Le président américain Donald Trump rencontrant son homologue israélien Reuven Rivlin, à la résidence du président à Jérusalem, le 22 mai 2017 (afp)

Donald Trump est appelé à décider très vite s'il honore ou non l'une de ses promesses de campagnes: transférer l'ambassade des Etats-Unis en Israël de Tel-Aviv à Jérusalem, un déménagement aux conséquences imprévisibles.
Les Israéliens, mais aussi la communauté internationale scrutent attentivement l'échéance de jeudi minuit (heure de Washington) pour savoir si le président américain bloque ou pas le déménagement de la représentation diplomatique, comme ses prédécesseurs.
Quel est le contexte ?
Le statut de Jérusalem est l'une des questions les plus épineuses à régler pour espérer mettre fin au conflit israélo-palestinien.
Le plan de partage de la Palestine, approuvé par l'ONU en 1947, prévoyait la partition de la Palestine, alors sous mandat britannique, en trois entités: un État juif, un État arabe, Jérusalem étant placé sous contrôle international. Ce plan a été accepté par les dirigeants sionistes mais rejeté par les leaders arabes.
Suite au départ des Britanniques et à la première guerre israélo-arabe, l'Etat d'Israël est créé en 1948, et fait de Jérusalem-ouest sa capitale en 1949, la partie orientale de la ville restant sous contrôle de la Jordanie.
Israël s'empare de Jérusalem-Est au cours de la guerre des Six Jours en 1967 et l'annexe.
Les juifs considèrent tout Jérusalem comme leur capitale historique depuis plus de 3.000 ans.
L'annexion n'est pas reconnue par la communauté internationale qui considère Jérusalem-Est comme occupée.
Les Palestiniens, qui représentent environ un tiers de la population de la ville, revendiquent Jérusalem-Est comme la capitale de l'Etat auquel ils aspirent. La querelle a une dimension religieuse: la Vieille ville, à Jérusalem-Est, abrite des lieux saints du christianisme, de l'islam et du judaïsme.
Quel est l'enjeu ?
La communauté internationale n'ayant pas reconnu la souveraineté israélienne sur Jérusalem, les ambassades sont installées à Tel-Aviv.
Le transfert de l'ambassade américaine serait interprété comme l'acceptation des revendications israéliennes et le rejet des palestiniennes.
En 1995, le Congrès américain a adopté le Jerusalem Embassy Act appelant les Etats-Unis à déménager l'ambassade.
"La ville de Jérusalem est depuis 1950 la capitale de l'Etat d'Israël", dit le texte.
La loi est contraignante pour le gouvernement américain. Mais une clause permet aux présidents de repousser son application pour six mois en vertu "d'intérêts de sécurité nationale".
Bill Clinton, George W. Bush et Barack Obama ont systématiquement actionné la clause. Barack Obama l'a fait pour la dernière fois en décembre 2016. La nouvelle échéance est fixée à 23H59 jeudi (3H59 GMT vendredi, 6H59 à Jérusalem).
Trump signera-t-il ?
M. Trump a promis à plusieurs reprises pendant sa campagne de déménager l'ambassade. Son nouvel ambassadeur en Israël, David Friedman, en est le fervent partisan.
A l'épreuve du pouvoir et après avoir rencontré nombre de dirigeants arabes et les dirigeants palestiniens, il en a considérablement rabattu. Il n'a pas évoqué la question une seule fois publiquement lors de sa visite en Israël en mai.
Plusieurs analystes prédisent qu'au moment où il cherche à ranimer l'effort de paix moribond il pourrait faire le choix de la prudence pour ne pas provoquer la colère du monde arabe.
"Il va probablement renouveler la clause dérogatoire pour six mois, tout en déclarant qu'il ne le refera pas forcément la prochaine fois, selon l'attitude qu'adopteront les différentes parties", pronostique Alan Baker, un ancien ambassadeur israélien.
Que se passe-t-il s'il ne signe pas ?
L'ambassade ne déménagera pas immédiatement. Mais l'effet se fera rapidement sentir. Aux termes de la loi de 1995, les budgets futurs du Département d'Etat pour l'acquisition et l'entretien des bâtiments à l'étranger subirait une réduction de 50% aussi longtemps que l'ambassade resterait à Tel-Aviv.
Les Palestiniens et les dirigeants arabes ont mis en garde contre le risque d'une explosion de violence en cas de déménagement.
En revanche, Eugene Kontorovich, professeur de droit à la Northwestern University aux Etats-Unis et supportrice du déménagement, souligne qu'en tenant sa promesse électorale, M. Trump "consoliderait sa base et renforcerait le soutien des congressistes républicains".

Dans les rues du Caire, le rude quotidien des enfants sans-abri

Avec 24 millions d'Egyptiens sous le seuil de pauvreté, pas moins de 16.000 enfants vivraient dans la rue, selon des statistiques officielles (afp)

Pieds nus et en haillons, la fillette court aux côtés de sa mère qui, comme elle, a toujours vécu dans les rues du Caire: dans l'Egypte confrontée à une crise économique, une deuxième puis une troisième génération d'enfants sans-abri ont fait leur apparition.
Asmaa, 22 ans, et sa petite fille de deux ans, Shahd, ont élu domicile près de l'imposante mosquée de Sayeda Zeinab, dans un quartier pauvre du centre du Caire, où elles mendient auprès des fidèles.
Depuis des décennies, il est fréquent de voir des enfants sillonner les rues de la capitale, pratiquant la mendicité ou proposant aux conducteurs arrêtés aux feux rouges de passer un coup de chiffon sale sur leur pare-brise.
Ahmed Kamal, actif au sein d'un programme gouvernemental dédié aux enfants sans-abri, voudrait placer la petite Shahd dans un centre d'accueil.
Mais comme pour des dizaines d'autres enfants, le même obstacle revient toujours: "La loi ne nous permet pas d'accueillir des enfants sans un certificat de naissance. La plupart appartiennent à la deuxième ou troisième génération née dans la rue, et ils n'ont pas de papiers", explique cet employé du ministère de la Solidarité sociale.
Ce jour-là, M. Kamal et son équipe vont tenter leur chance auprès des dizaines d'enfants qu'ils croiseront. Sans succès.
"Les pères refusent de reconnaître leur progéniture. Et pour leur fournir des papiers d'identité, il faut des procédures administratives très longues", poursuit-il.
Dans un pays confronté à une crise économique, avec 24 millions d'Egyptiens sous le seuil de pauvreté, pas moins de 16.000 enfants vivraient dans la rue, selon des statistiques officielles.
Mais l'Unicef estime qu'ils sont bien plus nombreux: "des dizaines de milliers".
"Les principaux facteurs qui poussent les enfants à quitter leur maison sont liés aux violences domestiques (...) à l'inceste et à la pauvreté", explique à l'AFP le représentant de l'Unicef en Egypte, Bruno Maes.
"De manière générale, cela touche les ménages qui connaissent le chômage, la consommation de drogue et un niveau d'éducation faible ou inexistant", ajoute-t-il.
Malgré les difficultés juridiques, l'association Banati (Mes Filles), fondée en 2009, a établi un centre d'accueil dans l'ouest du Caire et elle réussit à arracher des enfants au monde de la rue, en leur fournissant les papiers nécessaires.
Dans une petite salle transformée en crèche, plusieurs enfants âgés de 2 à 4 ans sont penchés sur leur coloriage, quand ils ne sont captivés par leurs jouets.
"Le problème s'aggrave c'est sûr, les chiffres augmentent et les enfants de la rue sont de plus en plus jeunes", déplore Hana Aboul Ghar, directrice de Banati.
Les trois enfants d'Amira ont été recueillis par Banati. Cette jeune mère de 22 ans vivait elle-même dans la rue depuis l'âge de 5 ans.
"Je me suis habituée à cette vie. Ce qui me plaisait le plus était la liberté. Personne ne pouvait m'imposer quoi que ce soit, tout était permis", se souvient-elle.
Mais les regrets sont là. "Si seulement j'avais reçu une éducation, je serais devenue quelqu'un de bien", lâche Amira dans un sanglot.
Son mari, qui purge une peine de prison pour vol, l'avait épousée en signant un "mariage orfi", couramment pratiqué en Egypte et qui consiste en une union informelle organisée de gré à gré entre les époux mais ne donnant lieu à aucun document officiel.
Mme Aboul Ghar pointe notamment du doigt le développement des bidonvilles tentaculaires qui ont émergé ces dernières décennies autour du Caire et d'Alexandrie.
Ces "ceintures de pauvreté", où selon des chiffres officiels vivent quelque huit millions de personnes, sont devenues "le principal creuset" des enfants sans-abri, qui pratiquent dans la rue "la mendicité, le vol et la prostitution", assure Mme Aboul Ghar.
L'association Banati soutient également les femmes issues de milieux défavorisés qui pourraient facilement se retrouver à la rue.
C'est le cas de Nesrine, adolescente de 15 ans qui fréquente le centre depuis trois ans et à qui on a confié une machine à coudre. Son père paralysé ne peut pas travailler.
"Je fabrique des draps que je vends à mes voisins pour gagner de quoi nous faire vivre mes frères et moi", explique la jeune fille. Depuis l'âge de 12 ans, elle rêvait de "fuir la maison et ses problèmes".

Adagio d'Albinoni - Remo Giazotto

Avec cette nouvelle rubrique intitulée "Classique", mon but est de vous donner envie d'aller plus loin dans le répertoire de la musique classique en vous faisant écouter de courtes plages en lien, chacune, avec son contexte culturel.
Elle sera quotidienne et s'étalera jusqu'à la mi-août 2017
N'hésitez pas à la partager avec vos enfants et petits enfants... car en l'imaginant c'est à eux que j'ai pensés en premier.  (Al Faraby)


L'Adagio pour orchestre à cordes et orgue en sol mineur, plus connu sous le nom d'Adagio d'Albinoni, a été composé en 1945 par Remo Giazotto à partir de deux idées thématiques et d'une basse chiffrée empruntées à une œuvre de Tomaso Albinoni.
Dès les années 1960, cette composition connaîtra un très grand succès et reste aujourd’hui l’une des œuvres musicales les plus populaires et les plus enregistrées. Elle fait l’objet de nombreux arrangements, réorchestrations et interprétations dans tous les styles musicaux (symphonique, variété, flamenco, jazz, pop, rock, techno, etc.) et est utilisée plusieurs fois pour le cinéma et des séries télévisées.




mardi 30 mai 2017

Le Yémen plonge dans le chaos, selon un responsable de l'ONU

Des jeunes Yéménites marchent entre Sanaa, la capitale contrôlée par des rebelles, et le port de Hodeida, sur la mer Rouge, pour protester contre la guerre et la crise humanitaire dans leur pays le 19 avril 2017 (afp)

Le Yémen est un pays qui s'effondre en raison de la guerre, de la famine et d'une épidémie meurtrière de choléra, a dénoncé mardi le chef des opérations humanitaires de l'ONU.
"Le temps est venu" de mettre fin à la plus grande urgence alimentaire au monde et de ramener le Yémen sur le chemin de la survie, a déclaré Stephen O'Brien devant le Conseil de sécurité de l'ONU.
"La crise n'est pas en train de venir, elle n'est pas imminente, elle est là aujourd'hui sous nos yeux, et les gens ordinaires en paient le prix", a ajouté le secrétaire général adjoint de l'ONU chargé des Affaires humanitaires.
"Les habitants au Yémen sont soumis aux privations, à la maladie et à la mort sous les yeux du monde entier", a-t-il dénoncé.
La crise s'intensifie jusqu'à "l'effondrement social, économique et institutionnel complet" de ce pays pauvre, selon le responsable de l'ONU.
Le Conseil de sécurité a échoué à rapprocher les deux parties pour mettre fin à la guerre civile qui ravage le pays depuis deux ans.
Plus de 8.000 personnes sont mortes depuis le lancement en mars 2015 d'une campagne militaire par plusieurs pays conduits par l'Arabie saoudite contre les rebelles houthis soutenus par l'Iran, qui contrôlent la capitale Sanaa.
Depuis le début du conflit, 17 millions de personnes sont confrontées à des pénuries de nourriture, dont près de 7 millions sont proches de la famine, dans un pays très dépendant de l'importation de nourriture.
En outre, depuis la fin avril, une épidémie de choléra a tué 500 personnes et en a contaminé 55.206 autres, dont un tiers d'enfants, selon l'ONU. La maladie pourrait encore toucher quelque 150.000 personnes dans les six prochains mois.
M. O'Brien a critiqué la coalition militaire conduite par l'Arabie saoudite qui menace d'attaquer le port d'Hodeida tenu par les rebelles, pourtant vital pour les importations du Yémen. Il a aussi critiqué les délais d'autorisations pour les navires, qui sapent la confiance des négociants.
"Étant donnée la hausse des coûts, les principales compagnies maritimes non seulement évitent les ports de la Mer rouge, mais privent les Yéménites de la nourriture et du carburant dont ils ont désespérément besoin", a expliqué M. O'Brien.
De retour de la région, l'émissaire de l'ONU pour le Yémen, Ismail Ould Cheikh Ahmed, a rapporté qu'aucun progrès n'avait été obtenu pour relancer des négociations de paix ou obtenir un accord pour le port de Hodeida.
"Je ne cacherai pas à ce Conseil que nous ne sommes pas proches d'un grand accord", a-t-il déclaré.
La semaine dernière, 22 organisations humanitaires et de droits de l'homme au Yémen, dont Save the Children, l'International Rescue Committee et Oxfam, avaient déjà sonné l'alarme, exhortant le Conseil de sécurité à "agir de façon décisive" dans ce pays.

Solidarité avec les prisonniers Palestiniens

"Dans ses prisons, l'occupant nous nourrit pour nous humilier"
Cliquez pour agrandir

"Par votre résistance contre l'humiliation... vous nous redonnez espoir"
Roland Richa
Mouvement démocratique arabe

**

I give my support to your cause. i live in France, in nord east, near the mountains of vosges. i am part of Mouvement pour une Alternative Non-Violente = movement for a alternative non-violent.
Hélène Mombazet Mattexey


Cliquez pour agrandir
Pour manifester notre soutien à la résistance, nous nous sommes rassemblés à Foix lundi 29 mai. Nous appelons à un nouveau rassemblement devant la préfecture, mardi 6 juin à 17h, à la demande des Palestiniens, pour célébrer cette victoire

Fin de la grève de la faim des 1500 prisonniers palestiniens !

Avec tous les Palestiniens et le mouvement international qui soutient la résistance palestinienne, Couserans-Palestine se réjouit de la victoire obtenue après 40 jours de grève. Les prisonniers ont obtenu des améliorations notables de leur situation carcérale : respect des droits humains fondamentaux, soins médicaux, visites familiales plus fréquentes, amélioration de la nourriture …
Au-delà de ces demandes spécifiques, c’était un combat pour la liberté, le droit au retour et la libération. Rappelons que les Palestiniens sont colonisés depuis 100 ans (déclaration Balfour en 1917), occupés en partie depuis 70 ans (partage de la Palestine en 1947) et totalement depuis 50 ans (guerre des six jours en 1967).
Cette victoire doit nous encourager à poursuivre la construction de la campagne mondiale de Boycott, de Désinvestissement et de Sanctions (BDS), à laquelle Couserans-Palestine participe avec d’autres organisations de l’Ariège (syndicats, partis, associations), ce qui lui a valu d’être sanctionné par la « Justice » …
Pour manifester notre soutien à la résistance, nous nous sommes rassemblés à Foix lundi 29 mai. Nous appelons à un nouveau rassemblement devant la préfecture, mardi 6 juin à 17h, à la demande des Palestiniens, pour célébrer cette victoire : nous demanderons une audience à la préfète pour faire le point sur ce conflit et le soutien à la colonisation et à la répression de la résistance que la France et la plupart des pays occidentaux accordent à Israël.

Couserans-Palestine, le 30 mai 2017
Pour Couserans-Palestine (09)
Les Co-Présidents

Couserans-Palestine (09) regroupe une centaine d'adhérents du département de l'Ariège.
Couserans-Palestine (09) agit :
- Pour l’instauration d’un état palestinien souverain, indépendant, avec Jérusalem-Est comme capitale, dans les frontières d’avant la « guerre des six jours », en application de la résolution 242 des Nations Unies ;
- Pour l’application de la résolution 194 de l’ONU pour le droit au retour des réfugiés ;
- Pour établir des liens de solidarité avec le peuple palestinien.

**


Message d'Ahmad Saadat, secrétaire général du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), rendant hommage à l'ensemble des prisonniers Palestiniens... depuis la prison de Ramon où il est détenu.

صنع الأسرى بإرادتهم الفولاذية ملحمة جديدة وأثبتوا أن الحقوق تنتزع ولا تُستجدى

يا جماهير شعبنا... يا أمتنا العربية.. يا أحرار العالم

لقد استطاع الأسرى المضربون بصمودهم وإرادتهم وعزيمتهم إفشال المحاولات الهادفة لإجهاض الإضراب وتفكيكه، والتي لم تستثنِ كل مخزون القمع الذي ساهم في تدهور الحالة الصحية للأسرى عبر الممارسات القمعية والإجراءات بحق المضربين وفي مقدمتها سياسة النقل التعسفي والتي لم تتوقف حتى اللحظات الأخيرة، عدا عن محاولاتهم بث الأكاذيب والإشاعات والتشكيك. لقد واجه الأسرى الأبطال بصلابة كل هذه الممارسات والسياسات وصنعوا على امتداد 41 يوماً بإرادتهم الفولاذية ملحمة جديدة في مواجهة الاحتلال تضاف إلى نضالات شعبنا في محطات الحركة الوطنية المتعاقبة.

جماهير شعبنا،
إن هذا الانتصار كان أيضاً ثمرة لجهود شعبنا والتفافهم حول الإضراب أفراداً ومؤسسات وطنية وحقوقية وإنسانية وشعبية وتضحيات الشهداء والجرحى والمعتقلين، ودعم وإسناد القوى الشعبية العربية على امتداد الوطن العربي وأحرار العالم من قوى ومنظمات شعبية ولجان التضامن وبرلمانيون وتفرعات الحركة الشعبية المناهضة للعولمة، ولجان المقاطعة الدولية BDS. لكل هؤلاء الذين شاركونا في الإنهاء المشرف لإضرابنا كل التحية والتقدير والتثمين، ونخص بالذكر ذوي الشهداء والجرحى والمعتقلين.

جماهير شعبنا:
رغم أنه من المبكر تقييم إنجازات الإضراب قبل صدور بيان رسمي من قيادة الإضراب، مع ذلك نستطيع القول إن عجز الاحتلال عن كسر الإضراب أو احتوائه يشكّل نصراً للأسرى وإرادتهم وتصميمهم على مواصلة المواجهة، ولهذا النصر دلالاته الهامة أولها إعادة التأكيد على حقيقة أن الحقوق تنتزع ولا تُستجدى وأن المقاومة شكّلت الرافعة الأساس لكل إنجازات شعبنا في محطات ثورته المتعاقبة، والدلالة الثانية هو أن اختلاف فصائل الحركة الوطنية الأسيرة واسقاطات عملية الانقسام لم يحل دون توحيد فصائل العمل الوطني والإسلامي في ميادين المواجهة، ما دامت البوصلة موجهة نحو جبهة التناقض الرئيس مع الاحتلال، والدلالة الثالثة أن المواجهة لا تنتهي مع نهاية الإضراب بل يجب أن تتواصل من أجل تصليب منجزات الإضراب وتوسيعها والبناء عليها لإعادة بناء وتوحيد جسم الحركة الوطنية الأسيرة ومضاعفة دورها ومغادرة حالة التشرذم والانقسام وتقديم النموذج الحي لشعبنا لدفع الجهود الصادقة نحو مغادرة الوضع الفلسطيني لأزمته الراهنة وطي ملف الانقسام.

جماهير شعبنا،
إن أقل شيء يجب أن تقدمه فصائل شعبنا الوطنية لدعم الأسرى وتعزيز صمودهم هو استعادة وحدتنا الوطنية وشق طريق النهوض ومغادرة حالة المراوحة حول الذات. مرة أخرى كل التحية لكل القوى الشعبية وطنياً وعربيا ودولياً والتي ساهمت في تعزيز صمود الأسرى وإيصال معركتهم إلى جادة النصر.

المجد للشهداء وإننا حتماً لمنتصرون
الأمين العام للجبهة الشعبية لتحرير فلسطين
أحمد سعدات
معتقل ريمون
28/5/2017


Bravo à vous, combattants inflexibles, qui malgré le désert médiatique déployé autour de votre grève de la faim, avez réussi à vous faire entendre.
Nous restons mobilisés afin que cette victoire serve à quelque chose. Courage .
FranÇois BoHy
France



A l'initiative d'Assawra, chacun de vous a pu adresser un message aux prisonniers Palestiniens en grève illimitée de la faim pour la dignité et la liberté.
Une grève qui vient d'aboutir à l'aube de ce samedi 27 mai 2017 par l'ouverture de négociations avec les autorités pénitentiaires de l'occupant sous la direction de Marwan Barghouti en personne.
Ensemble, avec chacun de vos messages, nous avons écrit une grande page de soutien et de solidarité.
Au delà des opinions des uns et des autres, dans la diversité, nous avons réussit à transmettre à l'opinion publique une image digne du combat de ces prisonniers politiques qui sont nos amis, nos camarades et nos frères.
Chacun, avec ses mots, sa sensibilité, sa conviction et son engagement a superbement exprimé ce qui reste à faire quand le sens profond de l'humain est menacé. Mais surtout, nous avons su maintenir le cap... celui de la lutte pour la reconnaissance pleine et entière des droits nationaux, fondamentaux et inaliénables, du peuple Palestinien.
Dans ce sens, le combat continu... le chemin est long... d'autres difficultés nous attendent mais nous le savons, la victoire de cette cause est de jour en jour plus possible tellement elle est historiquement juste.

Pour le Mouvement démocratique arabe

Roland RICHA
Samedi, 27 mai 2017



(Samedi, 27 mai 2017 peu avant 8h00)
Les centaines de prisonniers palestiniens qui observaient une grève de la faim depuis le 17 avril dans des prisons israéliennes pour améliorer leur conditions de détention ont suspendu leur mouvement, ont indiqué samedi des sources palestiniennes et israéliennes.
La grève a été suspendue à la suite d'un accord conclu entre les représentants des prisonniers et les autorités israéliennes, a indiqué à l'AFP le président du Club des prisonniers Qaddura Farès. Une porte-parole de l'administration pénitentiaire israélienne a confirmé à l'AFP la fin de la grève.

علم "العربي الجديد"، أنّ الأسرى المضربين عن الطعام، علّقوا إضرابهم، فجر اليوم السبت، بعد ساعات طويلة من المفاوضات التي ترأسها الأسير مروان البرغوثي، ولجنة الإضراب، وإدارة مصلحة السجون الإسرائيلية.
وعلم "العربي الجديد"، من مصادر مطلعة داخل معتقلات الاحتلال الإسرائيلي، أنّ إدارة سجون الاحتلال التي بقيت على مدار 40 يوماً ترفض التحاور أو الاعتراف بقائد الإضراب مروان البرغوثي، اضطرت، أمس الجمعة، إلى الجلوس معه للتوصّل إلى حل، يعلّق بموجبه الإضراب، بموافقة لجنة الإضراب.
وقالت المصادر، إنّه "تمّ إحضار البرغوثي من سجن الجلمة إلى عسقلان، وكذلك إحضار لجنة الإضراب وأبرزهم كريم يونس، ناصر عويص، ناصر أبو حميد، ناصر أبو سرور وماجد المصري، وغيرهم، حيث كانت المفاوضات النهائية لبحث مطالب الأسرى، وتعليق الإضراب بموافقة لجنة الإضراب، وعلى رأسها البرغوثي".
واستمرت المفاوضات، بحسب المصادر، منذ عصر الجمعة وحتى فجر السبت، ليتمّ التوصّل إلى اتفاق يعلّق بموجبه الإضراب، بموافقة البرغوثي، حيث تمّت الموافقة على بعض المطالب، وتأجيل التفاوض بشأن بعضها الآخر، إلى ما بعد رمضان.
ولم تُعرف بعد، تفاصيل الاتفاق الذي تمّ بموجبه تعليق الإضراب، كما لم تعرف المطالب التي اضطرت سلطات الاحتلال الإسرائيلي إلى تلبيتها، وفق ذلك.
وقال رئيس "هيئة شؤون الأسرى والمحررين" عيسى قراقع، لـ"العربي الجديد"، إنّه "تمّ تعليق الإضراب بناءً على اتفاق ليس لدي علم بتفاصيله حتى اللحظة".
وتابع أنّه "تمّ الاتصال بحسين الشيخ رئيس هيئة الشؤون المدنية الذي بدوره بلغّني بتعليق الإضراب، ولم يذكر أي شيء حول تعليقه لمدة 24 ساعة".
وأضاف قراقع أنّ "الشيخ أكد التوصل إلى اتفاق بين مصلحة السجون وقيادة الإضراب، وتشكيل لجنة من الطرفين، لبحث بقية المطالب التي لم يتمّ الاتفاق عليها".


***

انتصار الأسرى

علق الأسرى الفلسطينيون المضربون اضرابهم فجر اليوم السبت، بعد التوصل لاتفاق مع مصلحة السجون الاسرائيلية لتحقيق مطالبهم الانسانية.
وقال عيسى قرقع رئيس هيئة شؤون الاسرى، وقدورة فارس رئيس نادي الاسير، في تصريح لـ "معاً" ان الاسرى علقوا اضرابهم بعد التوصل لاتفاق مع لجنة الاضراب بقيادة الاسير مروان البرغوثي حول مطالبهم الانسانية، بعد مفاوضات استمرت لاكثر من 20 ساعة مع القائد مروان البرغوثي وقيادة الاضراب جرت في سجن عسقلان .
وجرت المفاوضات في سجن عسقلان حيث حضر القائد مروان البرغوثي وقيادة الاضراب للمفاوضات مع مصلحة السجون التي كانت رافضة حتى ساعات قريبة مجرد فكرة الحديث مع البرغوثي وقيادة الاضراب .
يذكر بأن نحو (1600) اسير فلسطيني قد أعلنوا اضرابهم عن الطعام منذ 41 يوما على التوالي للمطالبة ببعض الحقوق الإنسانية التي كفلتها لهم كافة الاتفاقيات والمواثيق الدولية، إلا أن سلطات الاحتلال لم تستجب لمطالبهم وصعّدت من اجراءاتهم القمعية بحقهم ولم تكترث بأوضاعهم الصحية التي تدهورت إلى درجة تثير القلق والمخاوف وتشكل خطرا حقيقيا على حياتهم.

***

nous ne pouvons plus nous taire face au danger de mort qui menace, comme une épée de Damoclès, les prisonniers palestiniens engagés dans une grève de la faim de plus en plus dure. Il est des moments comme celui-là où la distance nécessaire du chercheur et du journaliste par rapport à son terrain de travail doit laisser place à l'engagement :
- pour que les médias brisent le mur du silence et informent l'opinion sur la tragédie qui se joue en Israël-Palestine ;
- pour que le nouveau président et le nouveau gouvernement exercent les pressions nécessaires sur les autorités israéliennes.
Allain GRAUX
journaliste indépendant
écrivain voyageur

Suis écœuré  par le SILENCE des Media…Merdia ?
Raymond Saublains

SOUTIEN TOTAL aux prisonniers palestiniens en grève de la faim.
Pour une amélioration décisive des conditions de détention dans les prisons israéliennes.
Halte aux mesures de rétorsion israéliennes, qui violent les Règles de l’ONU qui régissent le traitement des prisonniers.
Michel BRUSTON
Paris
France

Bonjour,
Nous pensons à vous et vous soutenons moralement pour ce combat ; mais que faire ? Nos autorités sont sourdes…
Nos encouragements,
Michel GIRAUDEAU
MARTINET
France


ذكر نادي الاسير الفلسطيني، اليوم، ان "اكثر من 300 اسير فلسطيني من المضربين عن الطعام نقلوا الى المستشفيات الاسرائيلية بسبب تردي اوضاعهم الصحية خلال اليومين الماضيين".

وقالت المتحدثة باسم النادي اماني سراحنة ل"وكالة الصحافة الفرنسية": "نقل اكثر من 300 اسير الى المستشفيات الاسرائيلية خلال اليومين الماضيين، بسبب تردي اوضاعهم الصحية بعد مرور قرابة 40 يوما على اضرابهم عن الطعام".

Suite à la dégradation de leur état de santé d'une façon dangereuse, 300 prisonniers Palestiniens viennent d'être transférés dans des hôpitaux israéliens a déclaré la responsable du Club des prisonniers relayant un information diffusée par l'afp ce 26 mai 2017 

Chers frères vous n'êtes pas seuls, nous sommes plein de français dans le sud de la France qui manifestons à Toulouse et aussi en Ariège, un des départements sur la frontière d'Espagne;
Nous alertons la population pour faire connaître les agissements innommables de l'état d'Israël sur vous, et nous dénonçons cette situation qui vous est faite auprès de notre Préfète pour lui demander, en notre nom d'intervenir auprès de notre Président de la République pour qu'il agisse sur le gouvernement israélien pour que cessent ces conditions de détention inhumaines.
Courage nous sommes nombreux avec vous.
Dumaine Bernard  
Montgailhard France
membre de L'association de solidarité avec vous : Couserans- Palestine

Attentif à cette situation , nos pensées et actions vont vers tous celles et ceux qui s'impliquent pour gagner à la justice et la paix.
Christian Colimard . animateur du comité Sud-cornouaille (Finistère) du Mouvement de la Paix.
France

Toujours à vos côtés par la pensée, j'admire votre courage.
Mais je suis écœuré par la surdité internationale qui joue le jeu de l'INJUSTICE = ce monde est vraiment pourri…
Fraternellement solidaire,
Alain,
France.

- Dis-moi...
- oui?
- y a-t-il violence plus grande qu'un prisonnier politique en grève illimitée de la faim?
- certainement
- laquelle?
- le mutisme qui entoure sa grève
- ...!?

Al Faraby
Vendredi, 26 mai 2017

Nous sommes solidaires de votre mouvement contre l'oppression israélienne et soutenons vos actions, en particulier dans la non-violence.
Odette et Gérard Chevalier
Arzon FRANCE

Je tiens à vous exprimer tout mon soutien pour votre grève de la faim, que l'action non-violente demeure votre force.
Très amicalement
François Vaillant (Rouen) membre du MAN Normandie
France

Notre fraternel et solidaire soutien aux prisonniers palestiniens en grève de la faim.
pour le groupe Île-de-France du Mouvement pour une Alternative Non-violente
Nelly Costecalde, secrétaire de groupe

Bonjour,
Je viens d'apprendre votre démarche de résistance et de protestation.
Je vous suis reconnaissant d'avoir choisi un moyen de non-violence pour vous faire entendre.
Sachez que mes pensées, prières vous accompagnent dans votre combat.
Courage. Votre force est leur crainte. Votre dignité est leur honte.
Votre vie est un appel à leur humanité.
Sachez que votre combat est connu.
Recevez ma gratitude et ma bénédiction.
Fraternité.
Ronan Béguin
Sainte Anne d'Auray
​France​

Bonjour
Très impressionnée par votre acte de courage , très inquiète aussi car votre santé, voire votre vie, est en danger, je tiens à vous exprimer toute ma sympathie et solidarité. J'espère de tout coeur que les autorités israëliennes vont enfin comprendre ce qui se passe et réagir le plus vite possible, et que justice vous soit rendue avant des dégats irréparable pour votre intégrité physique. J'écris souvent et je manifeste avec AMNESTY INTERNATIONAL pour demander le respect des droits de l'homme pour les Palestiniens, et en tant que membre du MAN (Mouvement pour une alternative non-violente) participe à des manifestation de BDS.
Elisabeth Martinez
Montpellier
France

Bonjour,
j'adresse tout mon soutien aux prisonniers palestiniens en grève de la
faim pour défendre leur dignité.
Philippe Cherpentier
Paulhan, France
militant du MAN (Mouvement pour une Alternative Non-violente), et de BDS
34 (Hérault).

Vous êtes le symbole des luttes pour la liberté, pour la dignité et la reconnaissance par le monde entier de tout un peuple. Un peuple victime de la ségrégation, de la colonisation et surtout d'un besoin de conquête territoriale des uns sous une couverture "religieuse".
Alors oui vous avez l'insigne courage de perdre la vie pour la redonner à tout ce peuple Palestinien qui ne demande qu'à vivre. Ce courage poussé au désespoir est d'autant plus grand qu'il se heurte à l’hypocrisie, au cynisme, aux mensonges des grandes puissances : Etats-Unis et Europe en tête, du seul fait que celles-ci sont gouvernées par "les intérêts financiers".
Je souhaite de tout cœur que votre lutte porte ses fruits que la conscience mondiale se réveille à commencer par celle de mes compatriotes.
Avec mon soutien sincère et toute mon amitié
Ruiz José - Piolenc - France

Résistez, résistez, vous êtes dans votre droit, l'occupant tôt ou tard devra céder comme tout occupant. une occupation est illégitime.
Chercher une légitimation dans une histoire mythique est pire qu'un enfantillage, c'est un aveuglement pour simple d'esprit.
Philippe De Henau

Juliette Planckaert
Orléans 45000 FRANCE
Association: Palestine 45

Bonjour à tous,
Je vous soutiens et vous admire, je suis avec vous dans votre lutte pour votre dignité.
Tenez bon, et j'espère que vous allez pouvoir, par votre courage, améliorer votre situation.
Toutes mes pensées vont vers vous.
Caroline Courson, Orléans, France

Soutien aux prisonnier palestiniens
Xavier Paoli, professeur à Orléans
France

Au courant de la situation d’apartheid en Israël/Palestine, pensant que seule une solution politique peut apporter la paix et la justice, j’apporte mon soutien aux prisonniers palestiniens en grève de la faim dans les prisons israéliennes.
Je rappelle le droit garanti par la Déclaration universelle des Droits humains à des procès équitables issus d’accusations légales et non discriminatoires, et le droit de chacun, prisonnier compris, à être traité de manière à respecter sa dignité.
Je salue le courage de ces prisonniers et de leurs familles et amis et leur adresse tous mes encouragements.
Meilleures salutations
Sabine Gautier
Orléans – France

Par ce message je soutiens les Palestiniens qui sont emprisonnés par l'occupant israëlien pour cause de résistance. Je demande qu'il soient traités dignement et que soit prise en compte la cause qu'ils défendent.
Georges Orsingher
Orléans
France

Soutien et solidarité sincère aux prisonniers palestiniens.
Marie-gaëlle Roques
Orléans
France

Je soussigné, Jean-Marie MULLER, demeurant à CHANTEAU (45400), France,
membre fondateur du Mouvement pour une Alternative Non-violente (MAN), apporte ton entier soutien aux Palestiniens en grève  de la faim...
Espérons que leur sacrifice apportera une espérance pour leur peuple...

Quelques 1500 prisonniers politiques palestiniens incarcérés en Israël ont commencé le 17 avril une grève de la faim pour imposer le respect de leurs droits fondamentaux et faire connaître les conditions de vie dans les prisons israéliennes.
Apportons notre soutien à leur résistance
Rassemblement à Lille
MERCREDI 24 mai à 18H
GRAND PLACE
(Place du Général  De Gaulle)
A l'appel de nombreuses organisations lilloises
Amitié Lille Naplouse
MRES

**

MERCREDI 31 MAI 2017 RASSEMBLEMENT DE 18H00 A 19H30
A COTE DE L’AMBASSADE D’ISRAËL - METRO ROOSEVELT - PARIS

JEUDI 1er JUIN 2017 RASSEMBLEMENT de 18h A 19H30
A COTE DES BUREAUX DE L’AUTORITE PALESTINIENNE
14 rue du Commandant Léandri, 75015 Paris – Métro Convention

Pour que vive la lutte des prisonniers politiques palestiniens
Droit au retour, droit à un Etat palestinien avec Al Qods pour capitale
Soutien à la campagne Boycott Désinvestissement & Sanctions (BDS) contre Israël

Associations signataires : Association de Palestiniens en Ile de France, Union Générale des Etudiants de Palestine, Forum Palestine Citoyenneté, Comité pour le Respect des Libertés et des Droits de l’Homme en Palestine , Union d'Associations et Institutions Palestiniennes en France-ALJALIYA,

**

Je soussignée, Vates francine, demeurant à Foix 09000 (France),  manifeste tout mon soutien aux prisonniers palestiniens en grève de la faim illimitée  depuis un mois pour le respect de leur dignité et demande aux institutions responsables de faire aboutir leurs revendications.

J'aurai tant aimé faire quelque chose pour aider les prisonniers palestinien et la Palestine.
Le minimum d'aide que je pouvais apporter à la Palestine et à son peuple, c'est de commencer mes cours et mes TP à chaque séance par la première diapo :"NON AU TERRORISME D’ÉTAT D’ISRAËL". Avec comme fond une toile bleue et une femme portant un enfant dans ses bras et avec le drapeau de la Palestine et une inscription "il était une fois un pays appelé la Palestine" et publiée par "Assawra".
Pour moi c'est vital d'informer et de rappeler à mes étudiants qu'il y a un peuple en souffrance et en lutte, victime de la barbarie israélienne, qu'il y a des prisonniers en grève de la faim, qu'il ne faut pas oublier et qu'il faut soutenir.
VIVE LA PALESTINE, VIVE LE PEUPLE PALESTINIEN
Toute mon affection et ma solidarité
Fatima Zohra

Cliquez pour agrandir
Pour la 4ème fois, en soutien aux prisonniers politiques Palestiniens et pour essayer de briser le silence des médias, à notre modeste niveau, concernant la grève de la faim (34ème jour) des prisonniers,  le collectif Albertvillois de soutien au peuple Palestinien a organisé samedi 20 mai, de 10h à 11h30 une marche dans les rues d'Albertville, sur la chaussée. Nous étions une cinquantaine de personnes. Tout au long du parcours, 300 tracts ont été distribués.
A trois endroits différents, trois prises de parole:
- Un exposé sur la situation des prisonniers en grève de la faim, leurs revendications, le fait que ce sont des prisonniers POLITIQUES, la réponse du gouvernement israélien par la répression et enfin un rapide rappel historique 1917, 1947, 1967...
- Lecture de la motion de soutien aux prisonniers politiques palestiniens et d'appel au Président de la République pour qu'il intervienne d'urgence auprès du premier m(s)inistre Israélien. Cette motion sera remise lundi au sous-préfet par une délégation du collectif (Rv 14h).
- Lecture d'extraits de l'article d'Elsa Ray publié sur Médiapart.
Amicalement
François-Xavier
France

Je n'ai pas de mots pour décrire mon sentiment de révolte envers les occupants de la Palestine... mais j'admire les résistants palestiniens qui vont pour certains donner leur vie pour crier au monde entier ne nous abandonnez pas. Vive la Palestine Libre. RESPECT!
Thierry Arnoux
France

أهمية معركة الاسرى أنها خطوة متقدمة في النضال ضد الاحتلال
La lutte menée par les prisonniers Palestiniens en grève illimitée de la faim est un point avancé dans la résistance contre l'occupation.

De tout coeur et avec mon plus grand respect pour vous, pour votre peuple, pour votre histoire, pour votre dignité.
Très fraternellement.
Margarita
France

Je vous soutiens moralement dans cette grève et vous souhaite la victoire.
Courage !
Simon Alain,
Fouras les Bains,
France

Camarades,
Nous sommes ici au Québec très touchéEs par le mouvement de grève de la faim des prisonniers palestiniens. Il n’est pas normal qu’un pays comme Israël, dont les Nations-Unies et l’ensemble des pays occidentaux prétendent être soi-disant le pays le plus démocratique du Moyen-Orient, bafoue quotidiennement les droits les plus fondamentaux du peuple palestinien. Il n’est pas non plus normal non plus ni même admissible qu’un droit aussi fondamental et reconnu par le droit international pour un prisonnier que d’user de la grève de la faim pour dénoncer la violation quotidienne de ses droits humains lui soit nié comme le fait Israël.
Exigeons la libération immédiate et inconditionnelle de tous les prisonniers palestiniens !
Solidarité avec les prisonniers palestiniens !
Palestine vaincra, Palestine vivra !
La solidarité est notre arme !
Salutations solidaires
Pour le Secours Rouge Québec
CANADA

Cher (e)s combattant (e)s de la liberté,
Je vous écris pour vous présenter mes voeux les plus chers de victoire et mon admiration pour votre courage et votre détermination.
Notre collectif, le Collectif Judéo Arabe et Citoyen pour la Palestine a organisé chaque semaine un rassemblement de solidarité avec votre lutte, et prépare pour samedi la 4è manifestation.
De nombreux panneaux de solidarité avec votre lutte, des banderoles (femmes en noir, prisonniers  s et  Boycott-Désinvestissement-Sanctions) et des panneaux en  couleur ont été déployés, de nombreux tracts distribués et des discussions avec les passants pour expliquer pourquoi  vous menez ce mouvement depuis déjà 27 jours,  comment on peut vous  soutenir, comment aider le droit et la justice en Palestine occupée.
Nous avons parlé des traitements inhumains subis par la population palestinienne occupée et vous en particulier, les grévistes de la faim. Nous avons parlé des victoires de la campagne BDS  qu'il faut amplifier  afin de faire pression puissamment sur l'Etat israélien d'apartheid. Ainsi  la plus grande fédération de syndicale de Norvège a souscrit il y a quelques jours au boycott total d'Israël pour faire progresser les droits fondamentaux  du peuple palestinien.
Votre résistance vaincra !
Perrine Olff-Rastegar
Membre du Collectif Judéo Arabe et Citoyen pour la Palestine, des Femmes en noir de Strasbourg et de l'Union Juive Française pour la Paix.


Soutien aux prisonniers Palestiniens en grève de la faim depuis le 17 avril

Rassemblement à Foix lundi 15 mai 2017
Communiqué de Couserans-Palestine

Lundi 15 mai à 18h, une vingtaine de personnes se sont rassemblées devant le monument à la Résistance pour soutenir les 1500 prisonniers palestiniens en grève de la faim et informer les Ariégeois sur les moyens mis en œuvre par Israël pour poursuivre la colonisation de la Palestine :
L’emprisonnement est une composante structurelle de l’ordre colonial et du système d’apartheid israélien. Accompagné de la torture, il est l’arme la plus féroce de la répression en vue d’instaurer la terreur et obtenir la soumission :
Depuis 1967 : plus de 850 000 palestiniens ont été emprisonnés, dont 10 200 femmes, 7 500 enfants, 70 députés, plus de 500 000 détentions administratives. 514 sont condamnés de 1 à 67 fois la perpétuité, 208 sont morts en détention, sous la torture ou pour cause de négligence médicale.
En avril 2017, il y a 6 300 prisonniers, dont 61 femmes, 300 enfants (entre 2015 et 2016, leur nombre a triplé), 13 députés du Conseil législatif palestinien. Parmi eux : 750 sont en détention administrative (détention sans motif judiciaire).
400 tracts d’information ont été distribués et deux témoignages de Palestiniens ont été lus en public : l’un de Ziad Medoukh de Gaza, l’autre de Ghassan Hamdan de Naplouse.
D’autres appels ont été communiqués aux participants :
* Une déclaration des syndicats européens en soutien aux grévistes de la faim
* Un appel de 250 organisation européennes marquent 100 ans d’injustice envers le peuple palestinien « Justice pour le Palestine, maintenant ! En finir avec la complicité européenne ».
* Un appel du collectif BDS 09 (boycott, désinvestissement, sanctions contre Israël jusqu’au respect du droit international) à la fédération de football de l’Ariège pour que la FIFA refuse d’être complice de la violation du droit international en acceptant que l’Association israélienne de football intègre dans le championnat des équipes issues des colonies.

Face à l'offensive sioniste de criminalisation des grévistes de la faim, nous estimons qu'il est de notre responsabilité d'affirmer publiquement notre pleine solidarité avec celles et ceux qui, depuis plusieurs semaines, sont entrés en lutte en refusant de s’alimenter.
Nous nous reconnaissons pleinement dans ce mouvement et lui sommes solidaire sans condition.
Notre soutien aux prisonniers palestiniens est politique, parce qu’ils sont avant tout des militants politiques qui ont sacrifiés leurs vie pour la cause palestinienne, les droits universels quelle porte et sa résistance. Rappelons que parmi ces droits, il y a celui d’établir un Etat indépendant avec sa capitale Al Qods ainsi que le droit au retour sur leur terre et dans leurs foyers d’origines pour tous les réfugiés expulsés depuis 1948.
Nordine Saïdi
pour le Mouvement Citoyen Palestine
BELGIQUE

De tout mon cœur, je suis femme Québécoise née au Québec de parents d'origine canadienne française...
indépendantiste dans l'âme...
je vous soutiens vous grévistes de la faim...  Dussiez-vous en mourir... il ne vous plieront pas...
J'ai commémoré le samedi 13 à Montréal le 60e anniversaire de la Nakba.. à l'invitation de PAJU... Palestiniens Juifs Unis.
Avec vous en pensée... avec l'espoir malgré tous les malgré qu'on accédera à vos revendications pour vous et pour la Palestine.
Avec l'espoir que vous soyez vivants à ce moment béni...
Vive la Palestine LIBRE.
Vive le Québec LIBRE.
Anne Louise Raymond née la veille de la Nakba, 12 mai 1948,  Montréal
CANADA

Vous luttez contre la colonisation de votre pays par les sionistes. Le sionisme est une idéologie d'extrême droite raciste et mortifère. Vous êtes des résistants et je vous soutiens.
Chantal Urbaniak
Amiens
FRANCE

Solidarité avec les prisonniers
Geneviève Coudrais
FRANCE

Romans solidaire
Mardi 16 mai sit-in avec jeûne, verres d'eau salée et lecture de poèmes.
Place Jules Nadi  à Romans de 10 h à 16 h
Le collectif Romans de l'AFPS

Avec Couserans-Palestine (Ariège),
POUR LA LIBERTÉ ET LA DIGNITÉ
1 500 prisonniers politiques palestiniens
sont en grève de la faim illimitée
« Il n’existe pas de paix entre le prisonnier et son geôlier. Le chemin vers la paix, c’est la liberté » (Marwan Barghouti, le 25 avril 2017)
RASSEMBLEMENT
LUNDI 15 MAI – 18H
devant le Monument de la Résistance 09000 FOIX


LIBERTÉ pour Marwan Barghouti, Ahmed Saadat, Georges Ibrahim Abdallah
et tous les prisonniers politiques palestiniens
SOUTENONS LA RÉSISTANCE DES PALESTINIENS
François Paumier
Saint-Girons
FRANCE

Solidarité avec votre Résistance…
Raymond Richa
Ingénieur Retraité
Espédaillac
FRANCE


Cliquez pour agrandir
Rassemblement à Beyrouth ce samedi 13 mai, devant le siège de l'UNSCWA, à l'appel de l'organisation des femmes démocratiques arabes
نفذت المنظمات النسائية اللبنانية والفلسطينية في لبنان وعدة دول عربية يوماً إنسانياً تضامناً مع انتفاضة الأسرى.
وفي لبنان شاركت كل المنظمات النسائية العربية المنضوية في الاتحاد النسائي الديمقراطي اليوم بتنفيذ الإضراب عن الطعام، واعتصمن أمام مقر الأمم المتحدة - الأسكوا.
كما توجهت المعتصمات إلى المنظمات الحقوقية العالمية، وبالتحديد الاتحاد العالمي للحقوقيين الديمقراطيين واتحاد الحقوقيين العرب، بالدعوة إلى التحرك للاطلاع على ما يجري في المعتقلات الإسرائيلية والعمل على تحرير الأسرى


Mes sœurs, mes frères,
La seule et unique voie à suivre en temps d'occupation.... La résistance !
En attendant des jours meilleurs, c'est à dire la reconnaissance de la dangerosité de l'état d'Israël pour le peuple palestinien et tous ses voisins, en attendant la justice et ce jour viendra....RÉSISTANCE !!!!
Gloire à la lutte du peuple palestinien !
Fatiha Lakhdari
de Marseille
FRANCE

A vous compagnons qui pour votre dignité du fond de votre geôle, je vous envois toute mes vœux de courage , ma sympathie  et mon admiration pour votre résistance face à la barbarie que vous subissez. Que la justice triomphe de l’oppression, et la Palestine vivra.
Ariel Goldstein
UJFP de Lyon
FRANCE

Salaam à vous qui ployez dans les geôles sionistes sous le joug de la pire hérésie que le monde a connue !
Vaillants combattants antisionistes, vous payez beaucoup trop cher avec vos emprisonnements et votre bataille des ventres creux !
Que vos frères dans le pays de Palestine se lèvent contre l’occupant sioniste et l’expulsent ! Vous avez tous les droits pour vous défendre ! Que la Résistance s’organise !
Vous n’êtes pas seuls, dans le monde entier il y a des manifestations de soutien en votre faveur, et nous espérons qu’aussi des politiciens au pouvoir s’activent.
Solidarité de la part d’une Juive de stricte observance et antisioniste d’Antwerpen.
Hadassah BORREMAN
YECHOUROUN – JUDAISME CONTRE SIONISME
BELGIQUE

je vous présente mes respects pour votre lutte pour  la dignité
et espère que votre combat aboutira
Nicole Kahn
union juive française pour la paix



Je soutiens la lutte des prisonniers Palestiniens, en grève de la faim depuis le 17 avril, cela fait 25 jours aujourd’hui,( 11 mai 2017);
Ils sont DIGNITE LIBERTE RESISTANCE ,
La Solidarité internationale s’amplifie,
Nous sommes avec eux, dans leur combat des “ Ventres Creux”,
HONNEUR HONNEUR
Aux PRISONNIERS PALESTINIENS
QUI, DERRIERE LES MURS SIONISTES,
POURSUIVENT LE COMBAT !
Avec vous, jusqu’au bout!
Vous allez VAINCRE!
Salam à tous et toutes,
Scarlett Pivin
au Croisic, dans le 44
FRANCE

Soutien à la lutte des prisonniers politiques palestiniens !
Soutien aux prisonniers palestiniens en grève de la faim !
Vive la Résistance palestinienne !
Avec vous, avec mes salutations militantes !...
Farida Amiri
Paris
FRANCE

TO THE PALESTINIAN PRISONNERS
Dear all,
I am profoundly moved by your strength and your determination. Here, in Strasbourg, we do our best to inform the population about your long lasting hunger strike. During our demonstrations many people express their support and their anger against the terrible treatment that is imposed on you.
My thoughts are with you all.
Hopefully, you are going to win !
In solidarity,
Josiane Olff-Nathan
Collectif Judéo-Arabe et Citoyen pour la Palestie
STRASBOURG (FRANCE)

Oui, bonjour à vous, citoyennes et citoyens de Palestine, vous qui luttez depuis si longtemps pour votre dignité, votre liberté, vos droits sur cette terre, vous dont j’admire la résistance et le courage incroyables.
Comment, en tant qu’être humain, est-il possible de ne pas être à vos côtés, solidaires. Cela me paraît une évidence.
Mireille Péromet
Bruxelles.
BELGIQUE

Bonjour à vous que je connais seulement par vos luttes, à vous dont je ne parle pas la langue
Bonjour à vous dont je ne peux qu’imaginer la souffrance
Moeder Gusta, c'était ma grand-mère, disait La terre entière est un seul pays. Ici ou ailleurs, la lutte des classes est la même, c'est seulement les modalités et le contexte qui sont différents.
Dans quelques jours, nous seront à nouveau dans la rue pour soutenir votre combat et nous écouterons sans doute
Ounadikom!
Je vous appelle tous! Je serre vos mains dans les miennes et me tiens à vos côtés
Et je vous donne la chaleur de mon cœur
Ounadikom!
Je vous appelle! Mon sort est le même que le vôtre
Solidarité d’un citoyen d’un coin de la vieille Europe

Rudi Barnet
Bruxelles
BELGIQUE

A vous tous hommes de courage pleins de convictions et de dignité je transmets  mon admiration mon respect immense et mon soutien le plus sincère. Ma première pensée   le matin est pour vous et la dernière quand je m'endors est pour vous .Affectueusement à vous tous victimes du sionisme.
Suzanne Trocello


Rassemblement de soutien aux prisonniers politiques palestiniens
vendredi 12 mai 2017
de 16h à 19h30
247 BD Raspail 75014 Paris - Métro Raspail

Ami-es lointain-es
Ami-es emprisonné-es
Ami-es torturé-es
Ami-es résistant-es
Ami-es d'infini patience et d'immense courage
Vous qui avez décidé de cesser de vous alimenter pour résister à la barbarie et revendiquer vos droits
Vous mes soeurs et mes frères palestinien-nes emprisonné-es
Vous mes soeurs et mes frères palestinien-nes qui les soutenez dans leur rude combat
Je vous adresse mon chaleureux, modeste et admiratif soutien depuis mon pays, la France !
Je vous embrasse de toutes mes forces, de tous nos rêves de paix communs !
Bien à vous, mes soeurs et mes frères de Palestine

Philippe Jauze


Cliquez pour agrandir

Les représentantes des associations des femmes libanaises et palestiniennes affiliées à la "Fédération Démocratique Internationale des Femmes" (FDIM) ont tenu, dans l'après-midi du 5 mai 2017, une réunion durant laquelle elles ont discuté de la situation qui sévit en Palestine occupée à cause des politiques répressives du gouvernement de l'entité israélienne contre la population palestinienne.
Elles se sont arrêtées tout particulièrement sur la grève de la faim lancée par plus de 1500 détenu(e)s palestiniens qui risquent la mort à cause des conditions de détention auxquelles ils sont soumis.
Elles ont décidé de mettre au point leur programme de solidarité avec les détenu(e)s palestiniens dans les geôles israéliennes dont:
- Faire une grève de la faim le samedi 13 mai près des bureaux de l'ONU, dans le centre-ville de Beyrouth.
- Une campagne de solidarité sur les plans arabe et international.
- Un appel aux organisations internationales de masse, surtout aux juristes démocratiques dans le monde afin de poursuivre en justice le gouvernement israélien comme criminel contre l'humanité.

Votre cause est juste, vous gagnerez. De tout cœur avec vous.
Samia Mallie

En pensée et de tout coeur avec vous dans votre si courageux combat pour la dignité et la justice.
Nous essayons de loin de vous soutenir de notre mieux par des rassemblements et la diffusion de vos informations.
En toute solidarité
Myriam Périssé
BDS France-Paris
Draveil  (région parisienne )
FRANCE

...pour leur résistance héroïquement persévérante à l'occupation et à l'inhumanité des sionistes, face à la lâcheté de ceux qui hurlent avec les loups lorsqu'il s'agit de parler de Cuba ou du Venezuela et restent muets et l'arme au pied lorsqu'il s'agit des Palestiniens, des Kurdes et des Yéménites., victimes de l'impérialisme US et européen.
Solidarité, et vive la liberté et la "Chute du Mur", de Palestine s'entend!
Jean-Marc Domart

Soutien à la lutte des prisonniers politiques palestiniens
Hocine Belalloufi
Alger, ALGERIE

Soutien aux prisonniers palestiniens en grève de la faim !
Michel Mietton
38840 Saint Lattier
AFPS 0726
FRANCE

Cliquez pour agrandir
(Photo correspondant Assawra)
Rassemblement de soutien et de solidarité avec les prisonniers Palestiniens le 02 mai 2017 dans le district Al Kharoub au Liban à l'initiative de la Fédération des travailleurs de la Palestine

نظم إتحاد نقابات عمال فلسطين، اعتصاما تضامنيا لمناسبة عيد العمال، مع الاسرى في سجون الاحتلال الاسرائيلي، امام نادي العودة في منطقة شارع جنبلاط في سبلين تحت شعار "يا عمال العالم اتحدوا"، شارك فيه ممثل جبهة التحرر العمالي أحمد الرواس، أمين سر المكتب الإداري للاتحاد في إقليم الخروب والجبل عمر برغوت، رئيس نقابة عمال الزراعة جودي عمار وممثلون عن الأحزاب اللبنانية: الحزب التقدمي الإشتراكي، رابطة الشغيلة، حزب الله اضافة الى ممثلين عن الفصائل الفلسطينية: حركة فتح، حركة حماس، الجبهة الديمقراطية، الجبهة الشعبية، الجبهة التحرير الفلسطينية، جبهة النضال الوطني الفلسطيني، حركة الجهاد الإسلامي وممثلين عن اللجان الشعبية والمتابعة و النقابات العمالية.
والقيت كلمات دانت ممارسات الاحتلال الاسرائيلي في حق اهلنا في فلسطين المحتلة، واكدت " التمسك بالمقاومة لتحرير الأرض من الكيان الصهيوني".



Aux détenu(e)s palestinien(ne)s
Grévistes de la faim dans les geôles sionistes
Cher(e)s Camarades

Je voudrais vous exprimer toute ma solidarité
et vous dire que vous n'êtes pas seul(e)s à faire face à vos geôliers.
En tant que coordinatrice générale du Forum de la gauche arabe ainsi que les partis du FGA, nous avons toujours milité afin que votre cause et aussi celle du peuple palestinien soit toujours entendues, mais aussi afin que vous puissiez recouvrir votre liberté et continuer la lutte pour imposer vos droits.
Nous vous assurons que nous serons toujours présents à vos côtés afin de réaliser, ensemble, le droit au retour du peuple palestinien et à la re-création de l'Etat palestinien sur tous les territoires occupés, avec Al Quds pour capitale.
Vive la Résistance palestinienne et arabe.

Marie Nassif-Debs
Coordinatrice Générale du Forum de la Gauche arabe
Beyrouth, le 26 avril 2017
LIBAN

SOLIDARITÉ AVEC LES PRISONNIERS PALESTINIENS
Bonnamy Alain
Paris - FRANCE


Cliquez pour agrandir
Ce 1er mai 2017, journée internationale des travailleurs, l'Association France Palestine Solidarité Nord-Pas-de-Calais était présente à la manifestation lilloise avec la banderole "1500 PRISONNIERS PALESTINIENS EN GRÈVE DE LA FAIM. SOLIDARITÉ !". Les couleurs du drapeau palestinien ont flotté dans les rues lilloises, et nous avons rappelé haut et fort la nécessité du boycott total d'Israël.
De tout cœur avec vous. Courage, dignité et résistance, la Palestine vaincra !
Association France Palestine Solidarité 59/62
FRANCE

Recevez l'expression de ma solidarité à partir de Bruxelles
Djamal Benmerad
Journaliste, écrivain

Ma famille et moi pensons à vous tous en ces jours de combat pour votre dignité et pour votre liberté.
François Querci, astrophysicien émérite

Solidaire de votre combat, je suis avec vous.
Francine Fleury
Ardèche, FRANCE

Je tiens à vous dire ma solidarité avec les prisonniers Palestiniens en grève illimité de la faim. En tant que Dogan Presse Agence nous sommes solidaires avec les prisonniers Palestiniens. Nous avons publié des articles en Français et en Turc pour faire entendre la voix des prisonniers qui résiste dans les prisons israéliens.
Dogan Duzgun
Directeur de Dogan Presse Agence
Vive la solidarité internationale.

Avec vous, avec mes salutations militantes
Djamel Ousidhoum

Quel courage!
Nous vous soutenons de tout coeur !
Henri Glaser

Padu Cauette
37000 - Tours
FRANCE

J'apporte tout mon soutien moral à cette action courageuse des prisonniers palestiniens qui revendiquent l'abolition de la rétention administrative et des conditions de détention dignes, la fin de l'occupation israélienne et un véritable Etat palestinien, indépendant et viable. A Nice, nous avons axé notre présence mensuelle sur la place publique sur ce thème sur lequel les médias font silence.
Je suis, ainsi que notre Collectif pour une Paix juste et durable, intéressé par toutes les propositions d'action et de popularisation qui seront proposées, afin que cette grève de la faim éprouvante puisse s'achever par un succès.
Christian MASSON
Nice - FRANCE

« Si tu es neutre en situation d’injustice, alors tu as choisi le côté de l’oppresseur ! »
Desmond Tutu

Cliquez pour agrandir

Appel à un grand rassemblement au centre de Beyrouth, face au siège de l'UNRWA,  le mercredi 03 mai en soutien et solidarité avec les prisonniers palestiniens en grève illimitée de la faim pour leur dignité et liberté

دعت قيادة فصائل منظمة التحرير الفلسطينية في لبنان، في بيان، الفلسطينيين في المخيمات والتجمعات الفلسطينية في لبنان، و"قادة ومناضلي الأحزاب والقوى الوطنية السياسية اللبنانية، وكل هيئات ومؤسسات ومنظمات المجتمع المدني الإجتماعية والأهلية والثقافية وجميع شرائح الشعبين الشقيقين اللبناني والفلسطيني"، إلى أوسع حملة تضامن مع الأسرى في السجون والمعتقلات الإسرائيلية، والمشاركة الفاعلة والقوية في الإعتصام المركزي الذي سيقام عند الساعة الخامسة من عصر الأربعاء المقبل، أمام المقر الرئيسي للجنة الأمم المتحدة الاقتصادية والاجتماعية لغربي آسيا "الإسكوا" في وسط بيروت.
وللمناسبة، شددت في بيانها "على ضرورة توحيد كل الجهود والطاقات الرسمية والشعبية لدعم ومساندة صمود أسرانا البواسل في مواجهة الجلاد الصهيوني"، مؤكدة "سيبقى شعبنا صامدا وثابتا في مواجهة الإحتلال الصهيوني، حتى النصر والتحرير والعودة وإقامة دولتنا الفلسطينية المستقلة على ترابنا الوطني وعاصمتها القدس الشريف".
وختمت: "لن تكسر إرادة الأسرى داخل سجون الإحتلال الصهيوني الغاشم. وسنبقى أوفياء لأسرانا ومعتقلينا البواسل حتى ينالوا حريتهم عاجلا غير آجل".



Cliquez pour agrandir
Dans les rues d'Albertville, samedi 29 avril, nous avons manifesté notre soutien aux prisonniers politiques palestiniens en grève de la faim, par une marche silencieuse avec distribution de tracts et prises de parole à trois endroits différents.
François-Xavier Gilles
Afps - Albertville (Savoie)
FRANCE


Aux prisonnier(e)s grévistes de la faim.
Je veux dire mon soutien.
Gardez espoir et courage.
Josiane Figuière
Membre de l’AFPS (Association France Palestine Solidarité) Ardèche-Drôme-France
Et de l’ ACAT (Action des Chrétiens pour l’ Abolition de la Torture)

Drôme - FRANCE

Nada, organisation des femmes du camp Al Bass au Liban du sud, solidaire des prisonniers Palestiniens en grève illimité de la faim
(Photo correspondant Assawra)
Cliquez pour agrandir

نظمت المنظمة النسائية "ندى" في مخيم البص وقفة تضامنية مع الاسرى داخل السجون والمعتقلات الاسرائيلية .
والقت مسؤولة المنظمة هلا مرعي كلمة، ثم تحدث مسؤول الجبهة الديمقراطية في منطقة صور عبد كنعان مطالبا الفصائل والقوى الفلسطينية مجتمعة بتحمل مسؤولياتها تجاه الاسرى.
ودعا الجميع الى "الالتفاف حول مطالب الاسرى المحقة، ودعمهم في انتفاضتهم ومقاومتهم".



Libres dans la prison de Gaza
Un reportage avec les prisonniers palestiniens libérés (25 min.)  réalisé par Chris Den Hond et Mireille Court, janvier 2012.



Fin 2011, 1028 prisonniers palestiniens ont été relâchés en échange du soldat israélien Gilad Shalit. Nous avons voulu donner un visage à ces résistants, inconnus dans le monde. Pour les rencontrer, nous avons dû passer par un des tunnels à Rafah. Les ex-prisonniers nous ont raconté leur vie en prison : l'interrogatoire, l'isolement, le manque de soins médicaux, la brutalité des geôliers, l'interdiction de visites familiales, les grèves de la faim et aussi la joie de la libération.

***

Courage mes ami(e)s....
Le jour viendra où la justice vaincra !
La résistance à l'occupation est une obligation !
Pour vivre chez SOI dans la dignité !
Fatiha Lakhdari

Nous manifesterons notre soutien et notre solidarité aux prisonniers palestiniens en grève de la faim lors de la manifestation du 1er mai à 10h30 place d’Armes à Poitiers.
Sylvette Rougier
Comité poitevin Palestine Poitiers
FRANCE

Nanterre insoumise: Soutien aux grévistes de la faim Palestiniens

Depuis 10 jours, 1500 Palestiniens ont entamé une grève de la faim dans les prisons de l'occupant israélien. Le traitement que leur infligent les dirigeants et les militaires de ce pays est inhumain.
Le mouvement a des objectifs précis et limités : obtenir que les conditions de détention des prisonniers cessent de violer les droits de l’Homme et le droit international, mais il lève, de ce fait même, le voile sur le système de domination et d’apartheid de l’occupation.
La seule réponse israélienne a été la répression : mesures disciplinaires, dispersion des grévistes dans de nouvelles prisons, mise en cellules d’isolement des responsables du mouvement de grève, interdiction d’accès des avocats à leurs clients, suppression généralisée de toutes les visites de familles.
Les colons israéliens aidés des militaires, dans leur cynisme habituel ont cru démoraliser les prisonniers en organisant un barbecue géant devant la prison d'Ofer. Ils n'ont fait que dévoiler leur ignominie.
La négation de tous les droits élémentaires des palestiniens depuis 1947 montre combien Israël et ses dirigeants méprisent les droits de l'Homme et combien leur arrogance face aux résolutions de L'ONU est grande.
C'est cette situation d'humiliation permanente et de négation du droit de vivre dans la paix du peuple Palestinien qui produit le risque d'affrontements et d'errements d'une jeunesse désespérée.
La solidarité internationale avec le peuple palestinien exige la fin de l'agression militaire israélienne et l'imposition d'un processus de paix sous l'égide des Nations Unies.
Les insoumis de Nanterre apportent leur soutien total aux grévistes de la faim, demande aux autorités françaises de protester contre la répression de ce mouvement et demande la reconnaissance de l'État de Palestine comme le vote à l'assemblée nationale les autorise.

Nanterre insoumise
Vendredi, 28 avril 2017
Nanterre - FRANCE

I am with you every day . Cha
“On peut toujours faire quelque chose de ce qu’on a fait de nous”
Jean Paul Sartre - L'existentialisme est un humanisme.
C. et P. Gineste

"L'association Solidarité Yémen'' est solidaire avec le peuple palestinien et particulièrement aux prisonniers qui font de la grève de la faim contre l'attitude abjecte et intolérable du gouvernement israélien à leur égard. Nous soutenons tous ces prisonniers courageux et déterminés qui luttent sans cesse quotidiennement. Nous espérons une paix durable et sommes de tout coeur avec eux.
Marie-Claude Fraccaro
FRANCE

Nous soutenons l'action des grévistes de la faim dans les geoles israéliennes.
Ce moyen d'action, moralement bien supérieur aux méthodes des oppresseurs tire une nouvelle fois vers le haut la résistance palestinienne.
A cette occasion, nous réitérons notre volonté d'abolir les sanctions contre les actions de Boycott-Désinvestissement-Sanctions, que les gouvernements de Sarkozy puis Hollande ont servilement mis en place.
Car le B.D.S. reste à nos yeux, en dehors des terriotires occupés, la meilleure façon  de lutter contre ce régime criminel, et nous continuerons donc à le promouvoir.
Ensemble ! - Des Français de l'étranger

Marche de soutien et de solidarité à Saïda, capitale du Liban sud, à l'appel des partis de la gauche libanaise
Cliquez pour agrandir

مسيرة الأحزاب اليسارية والقوى الوطنية في صيدا التضامنية مع انتفاضة الأسرى في معركة الأمعاء الخاوية
تضامناً مع اضراب المعتقلين الفلسطينيين في سجون العدو.نفذت في صيدا مسيرة الشعبية مساء اليوم، انطلقت من أمام ساحة الشهداء وصولاً حتى ساحة النجمة...
وجاءت المسيرة بدعوة من :
الحزب الشيوعي اللبناني - التنظيم الشعبي الناصري - الحزب الديمقراطي الشعبي - التجمع الديمقراطي العلماني - اتحاد الشباب الديمقراطي اللبناني.


Chers amis
Votre combat mérite tout notre soutien et notre respect, notre solidarité. Gardez courage et espoir. Et que viennent des jours de justice et de Paix.
Fraternellement
Bernadette Chambon
membre de l'ACAT, (Action des Chrétiens pour l'Abolition de la Torture)
Ardèche - FRANCE


Rassemblement de soutien à Al Jalil au nord Liban
Cliquez pour agrandir

شهد مخيم الجليل في بعلبك اعتصاما أمام مقر الأمن الوطني الفلسطيني دعما للأسرى في سجون الاحتلال، بدعوة من الاتحاد العام للمرأة الفلسطينية في البقاع، وبمشاركة من ممثلي الفصائل واللجان الشعبية.
وتحدث امين سر حركة فتح وفصائل منظمة التحرير الفلسطينية في البقاع محمود سعيد فقال: "احييكم بتحية اسرانا البواسل الذين يقبضون على الجمر في سجون الاحتلال الصهيوني المجرم، والمستمرون في اضرابهم عن الطعام، ويخوضون معركة الامعاء الخاوية في مواجهة شرسة مع سجانيهم ويصرون على المواجهة حتى النصر او الشهادة".


"Soutien total et solidarité avec les insoumis de la Palestine"
Groupe d'appui (Plateau Mont Valérien - Nanterre) de la France insoumise
Nanterre - FRANCE

Courage, amis.
Vous êtes dans notre cœur et nous pensons tous les jours à vous.
Nous savons bien que ce que vous vivez demande un courage surhumain.
Dans notre pays, nous faisons ce que nous pouvons, même si ce n’est pas beaucoup. Mais vos adversaires sont les nôtres.
Nous vous souhaitons force, courage et victoire.
Marie Bonnaud
Palestine 33 Bordeaux
FRANCE

Je suis Martine Larmagnac, membre de France Palestine Solidarité à Valence.
Notre groupe informera la population de Valence sur la souffrance des prisonniers en Palestine
Mercredi 3 mai dans les rues. Nous nous mettrons "en cage"!
Honte à l'occupant!
Valence - FRANCE

Rassemblement de soutien à Aïn el Héloué au sud Liban
Cliquez pour agrandir

نظمت "الجبهة الديمقراطية لتحرير فلسطين" في مخيم عين الحلوة اعتصاما جماهيريا أمام مقر الصليب الاحمر الدولي، حضره ممثلو الفصائل والقوى السياسية الفلسطينية الوطنية والاسلامية في صيدا، أمين سر فصائل "منظمة التحرير" ماهر شبايطة، ممثلو الاتحادات واللجان الشعبية ومؤسسات المجتمع المدني وحشد جماهيري ومنظمات الجماهيرية، وذلك استجابة لدعوة الأسرى البواسل في معركة الأمعاء الخاوية ومعركة الحرية والكرامة.

الحاج
وكانت كلمة لمنظمة التحرير الفلسطينية القاها مسؤل الجبهة العربية في صيدا كمال الحاج، حيا فيها "الاسرى البواسل الذين يقودون معركتهم البطوليه لكسر ارادة العدو وسجانيه".

عثمان
وكانت كلمة للجبهة الديمقراطية في مخيم عين الحلوة، القاها مسؤولها فؤاد عثمان فوجه "التحية للاسرى الذين يخوضون معركتهم نيابة عن كل الشعب الفلسطيني بل عن الانسانية التي تنتهك قيمها على يد جنود الاحتلال الصهيوني ومجانيه"، داعيا "أبناء الشعب الفلسطيني بجميع تياراته السياسية الى الوقوف خلف اسرانا الابطال في معركتهم ومقاومتهم للاحتلال".
وأكد أن "ابناء الشعب الفلسطيني مدعوين الى المشاركة في حملات التضامن مع الاسرى في سجون الاحتلال نصرة لهم ولعدالة مطالبهم وايصال رسالتهم ومعاناتهم للعالم أجمع"، معتبرا أن "معركة الكرامةالتي يخوضوها لتحقيق مطالبهم العادلة وانتزاع حقوقهم تحتاج لمساندة حقيقية وتظافر كافة الجهود لتحقيق مطالبهم".


Soutien, respect et solidarité.
Bon courage à vous tous !
Monique LEON
Morlaix - FRANCE

Les enjeux de votre grève sont immenses. Votre courage et votre détermination font honneur à tous les palestiniens , à tous ceux qui vous soutiennent dans le monde mais je vis dans la crainte pour votre santé ... je pense à vous, à vos familles et vous assure de mon amitié
fidèle.
Monique Domergue
FRANCE

Je ne t'oublierai jamais palestine  ! toutes mes pensées les plus fraternelles ! 
Mireille Pascal-Mousselard
adhérente  afps
Pont de Barret, Drome- FRANCE

Nous admirons votre courage et votre résistance qui permettra que Justice vous soit enfin rendue et que tous les Palestiniens puissent vivre sur leur Terre libres et en Paix.
Serge et Annick Dupré
AFPS
Mercuer - FRANCE

Au-delà du Droit International, le COEUR et la RAISON sont de votre côté !
Vous vaincrez !
Et l'Histoire retiendra vos noms - mais pas ceux de vos sinistres bourreaux !
Rémy Gillet-Chaulet
Principal de collège (retraité)
Drôme - FRANCE

De tout mon coeur, de toutes mes forces j’apporte mon soutien aux prisonniers Palestiniens. Ils sont admirables !
Marguerite-Marie Young

Courage ! Votre ténacité vous honore ! Votre cause est juste, vous finirez par vaincre !
F. Balériaux
Nanterre - FRANCE

De tout coeur avec vous ..... Admiration pour votre courage et votre lutte que nous partageons, ici, en France, avec nos moyens.
Jean Louis Vey
AFPS 07/26  - FRANCE

Soutiens à vous tous . Grande admiration pour votre ténacité. Venceremos!
Paula Albouze
Paris 10ème - FRANCE


Cliquez pour agrandir

الحرية لفلسطين
صيدا متضامنة مع انتفاضة اسرى الحرية والكرامة، مع اضراب المعتقلين الفلسطينيين في سجون العدو.
ندعوكم للمشاركة في المسيرة الشعبية نهار الخميس 27 نيسان 2017، الإنطلاق الساعة 6:30 مساءاً
صيدا من ساحة الشهداء حتى ساحة النجمة
الحزب الشيوعي اللبناني - التنظيم الشعبي الناصري - الحزب الديمقراطي الشعبي - التجمع الديمقراطي العلماني - اتحاد الشباب الديمقراطي اللبناني


Je suis bénévole For Middle East Children Alliance depuis 13 ans.
Je suis de tout coeur avec nos frères palestiniens. Demain en solidarité nous nous joignons à la grève de la faim aux USA
Peace!
Francine Kuipers
Californie - USA

Ancien détenu politique dans les prisons de Hassan 2 où j'ai passé plus de 10 ans
Je connais très bien les grèves de la faim, j'ai fait plusieurs et le plus long était en 1977 (plus de 45 jours), la militante Saida Elmenibhi est décédée
Ahmed Boughaba
Journaliste et critique de cinéma
Rabat - MAROC


Cliquez pour agrandir

حاصبيا متضامنة مع انتفاضة أسرى الحرية والكرامة
تدعوكم منطقية حاصبيا ومكتب شؤون المعتقلين في الحزب الشيوعي اللبناني إلى تنفيذ وقفة تضامنية مع انتفاضة أبطال معركة الأمعاء الخاوية من قبل المعتقلين في سجون العدو. المكان: بركة النقار على مشارف مزارع شبعا السبت 29 الجاري - الساعة الرابعة عصراً


Nous admirons votre courage en espérant que votre cause aboutisse
Vous avez déjà gagné auprès du public qui connaît mieux maintenant la situation qui est la vôtre
Cordialement
Gérard Chevrot
Saint Sixt - FRANCE

Une fois de plus, le ventre vide, vous nous interpellez. Donnez-nous un peu de votre détermination et de votre dignité pour que nous puissions vous accompagner vers notre liberté commune.
Magdalena Gallego
Foix - FRANCE

Que peut un élan de solidarité face à tant de barbarie et d'injustice , cependant dans un grand élan Solidarité avec les détenus palestiniens en grève illimitée de la Faim !!!
Leïla Ammar
Architecte
Tunis, TUNISIE

Je suis de tout coeur avec vous. Vous êtes courageux. Tenez bon.
Christiane Schomblond
BELGIQUE

Je signe...
Dominique Bourdel
65400 Argelès Gazost - FRANCE


Cliquez pour agrandir

Mouqouwama, chouja' li koulkoum
Nous sommes avec vous. Nous continuerons à nous battre pour la justice et vos droits
"Oui, nous continuerons à marcher
Dans nos têtes, dans nos coeurs
Nous serons avec vous
Nous rêverons avec Martin Luther King
Nous patienterons avec Gandhi
Nous danserons la victoire avec Mandela"
Michèle Hicorne
BELGIQUE

Le groupe fb "justice ,liberté, et victoire pour la Palestine" vous apporte tout notre soutien dans votre combat .VIVE la PALESTINE LIBRE.
Josiane Usai

Je soutien la résistance palestinienne qui combat le sionisme, lutte contre l'impérialisme pour que les peuples du monde entier vivent sans les guerres que nous imposent le sionisme et les barons de la finance internationale
Aouati Ali
Mila - ALGERIE

Je vous adresse mon soutien le plus actif.
Djamal Benmerad
Journaliste, écrivain

Courage. L'Algérie entière est avec vous. Vous qui menez ce combat si noble, si  juste et si courageux. La justice finira par triompher, et vos chaines par tomber.
Mohamed Abdoun,
directeur de publication du quotidien algérien "Tribune des Lecteurs",  paraissant en langue française.
ALGERIE

Tout notre soutien et notre solidarité dans votre combat!
André Verlaine
Président de la Coordination Namuroise Belgo-Palestinienne.
Namur - BELGIQUE


Cliquez pour agrandir

Amis, j'admire votre courage et résistance. Je suis solidaire avec vous et votre lutte que j’espère vaincra.
Ireo Bono
Savona - ITALIE

Toute ma solidarité pour votre lutte.
Kayoueche Fatima Zohra
Constantine - ALGERIE

Hassani Hamlaoui
Mila - ALGERIE

Respect pour votre lutte !
Solidarité
Vive la Palestine
Joelle Joseph
Maubeuge - FRANCE

Entièrement solidaire de l'action lancée par les prisonniers palestiniens victimes d'une justice coloniale qu'on croyait d'un autre âge mais qui est destinée avant tout à les broyer. Ce mouvement marque leur résistance inextinguible!
François Bohy
Albi - FRANCE
Comité Palestine 81

Courage je pense fort à  vous tous
Suzon
(Les enfants du Nil)

Nous pensons beaucoup à leur lutter et à leur courage, nous luttons aussi pour essayer de faire connaitre cette injustice: Palestine vaincra!
Daniele Laurier

Hemptinne Simon
BELGIQUE

Courage!
Romet Daniel
FRANCE
membre AFPS 26-07

Pour le Centre Culturel Arabe en Pays de Liège
Nagi Sabbragh
Président