La phrase

"Extirper le sionisme de Palestine" (Al Faraby)


samedi 10 juin 2017

Canon de Pachelbel - Johann Pachelbel

Avec cette nouvelle rubrique intitulée "Classique", mon but est de vous donner envie d'aller plus loin dans le répertoire de la musique classique en vous faisant écouter de courtes plages en lien, chacune, avec son contexte culturel.
Elle sera quotidienne et s'étalera jusqu'à la mi-août 2017
N'hésitez pas à la partager avec vos enfants et petits enfants... car en l'imaginant c'est à eux que j'ai pensés en premier.  (Al Faraby)

Pachelbel Canon harmonie

Le Canon en ré majeur sur une basse obstinée de Johann Pachelbel, dont le titre original est Canon per tre Violini e Basso et l'appellation courante « Canon de Pachelbel », fait partie d'une pièce de musique de chambre baroque, écrite vers 1700 pour un effectif de trois violons et une basse continue.
Très populaire, ce morceau a été vulgarisé et arrangé pour les instruments les plus divers et dans les styles les plus variés, oubliant souvent sa forme de canon et son écriture polyphonique.
Vers 1970, le Canon de Pachelbel (œuvre de musique baroque déjà quelque peu répandue depuis les années 1960), devient un objet culturel universel, familier à tous, décliné en d'innombrables versions, utilisant soit les partitions et instruments originaux, soit des arrangements et des styles très divers.
Sa popularité a connu un élargissement soudain et considérable avec la parution en juillet 1969 d’un album enregistré par l’orchestre de chambre Jean-François Paillard chez Erato. Cette version, au tempo assez lent, comportait une audacieuse réalisation (quasiment un arrangement) avec des arpèges exécutés en pizzicato par certains pupitres de cordes en plus des parties d’origine. Cette sonorité moderne a grandement contribué à son succès mondial, exceptionnel à l’époque pour une production de musique ancienne.
Les Beatles utilisent exactement la même progression harmonique et le même ostinato de deux mesures, dans le couplet "I want to hold your hand", en 1963.