La phrase

"Extirper le sionisme de Palestine" (Al Faraby)


mercredi 14 juin 2017

La Bagatelle en la mineur, WoO 59, « La Lettre à Élise » - Ludwig van Beethoven

Avec cette nouvelle rubrique intitulée "Classique", mon but est de vous donner envie d'aller plus loin dans le répertoire de la musique classique en vous faisant écouter de courtes plages en lien, chacune, avec son contexte culturel.
Elle sera quotidienne et s'étalera jusqu'à la mi-août 2017
N'hésitez pas à la partager avec vos enfants et petits enfants... car en l'imaginant c'est à eux que j'ai pensés en premier.  (Al Faraby)

Cliquez pour agrandir

La Bagatelle en la mineur, WoO 59, « La Lettre à Élise » (Für Elise) est une pièce musicale pour piano en la mineur composée par Ludwig van Beethoven en 1810.
On ne sait pas vraiment qui était Élise. Selon une des hypothèses les plus probables, Beethoven aurait initialement appelé ce morceau Für Therese (Pour Thérèse), celle-ci étant soit son ex-fiancée Thérèse de Brunswick, soit Therese Malfatti von Rohrenbach zu Dezza (1792–1851), que Beethoven a demandée en mariage en 1810, requête qu'elle a rejetée. En 1816, Thérèse, qui était la fille du Viennois Jacob Malfatti von Rohrenbach (1769–1829), a épousé le noble autrichien Wilhelm von Droßdik (1771–1859). Quand l'œuvre a été publiée en 1867, Ludwig Nohl, qui l'a découverte, aurait alors mal transcrit le titre illisible en Für Elise (Pour Élise).
Une autre hypothèse de Klaus Martin Kopitz (de) est que la dédicataire était la sœur d'un chanteur présent dans Fidelio présentée à Beethoven par ce dernier. À l'époque Beethoven dirigeait et aurait rencontré Elisabeth Röckel, qui se faisait appeler Élise.